Étiopathie: le point de la réglementation

Étiopathie: le point de la réglementation

L’étiopathie est-elle une pratique officielle avec une réglementation précise? La question se pose depuis plusieurs années. Un rapport de l’INSERM de septembre 2018 a approfondi le sujet. Voici le point de la situation au début de l’année 2019.

Une production Cosmico.

L’étiopathie est une pratique proche de l’ostéopathie inventée dans les années 60 par le Français Christian Trédaniel. Certains y voient toutefois une forme de résurgence des « rebouteux », répandus dans nos campagnes. Pour l’instant cette pratique n’obéit à aucune forme de réglementation.

Critiques et succès de l’étiopathie

Compte tenu de ses origines à la fois récentes et très personnelles, l’étiopathie a suscité de nombreux fantasmes, et même des critiques. En particulier, la MIVILUDES (mission de lutte contre les sectes) avait alerté dans son rapport de 2010 contre d’éventuelles dérives sectaires dans l’univers de l’étiopathie.

Toutefois, le recours à l’étiopathie s’est développé dans le grand public avec un certain succès. Les études statistiques manquent pour quantifier cette popularité, mais des personnalités prestigieuses n’ont pas caché leur goût pour cette pratique naturelle.

Les propositions de l’INSERM

Ce paradoxe a conduit l’INSERM à faire plusieurs préconisations pour sortir de l’étiopathie de sa réputation parfois sulfureuse sans forcément recourir à un cadre réglementaire strict. L’équipe scientifique qui a produit le rapport constate qu’il n’existe pas aujourd’hui d’étude sérieuse qui permette de prouver les bienfaits ou les méfaits de l’étiopathie.

D’où une proposition un peu mi-figue mi-raisin:

Au total, devant une pratique étiopathique, susceptible d’intéresser un grand nombre de patients, une réflexion générale autour de la mise en place d’une évaluation méthodologique est pertinente : l’étiopathie doit absolument se remettre en question et s’approprier une pensée de recherche et d’évaluation.

Rapport Inserm, septembre 2018

Comment reconnaître un vrai étiopathe

En l’état, l’étiopathie est enseignée dans quatre centres d’enseignement supérieur privé en France. La formation est standardisée et dure six ans.

Si le praticien que vous fréquentez ne peut exciper d’un diplôme délivré par l’un de ces quatre instituts, il usurpe la qualité d’étiopathe.

On notera que ces centres de formation ne sont pas sous contrôle de l’État. Toutefois, certains d’entre eux ont noué des partenariats avec des hôpitaux publics (notamment les urgences du Kremlin-Bicêtre pour le centre parisien). Ces détails attestent du sérieux des formations.

Quand l’étiopathie est-elle utile?

L’étiopathie ne peut pas être sollicitée pour toutes les pathologies. Voici les cas où elle peut être utile:

Troubles O.R.L. : Sinusites, rhinites, rhinopharyngites, otites séreuses, vertiges bénins paroxystiques…
Troubles d’origine vertébrale : Névralgies d’Arnold, névralgies cervico-brachiales, torticolis, cervicalgies, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbagos, lombalgies chroniques, cruralgies, sciatalgies, pubalgies…
Troubles de l’appareil locomoteur : Entorses, foulures, tendinites (tennis et golf-elbows), canal carpien, canal tarsien, douleurs articulaires (épaules, hanches, genoux, etc.), épines calcanéennes, algodystrophies…
Troubles de la grossesse : Nausées, vomissements, lombosciatiques… et aussi préparation à l’accouchement.
Troubles respiratoires : Trachéites, bronchites, asthme…
Troubles digestifs : Ballonnements, aérophagie, digestion lente, reflux gastro-oesophagiens (hernies hiatales), colopathies fonctionnelles (constipations, diarrhées), troubles hépatobiliaires, hémorroïdes…
Troubles urinaires : Cystites, troubles de la prostate, incontinences, énurésies…
Troubles gynécologiques : Normalisation du cycle, règles douloureuses, infertilité, troubles de la ménopause, descente d’organes…
Troubles circulatoires : Palpitations, oppressions thoraciques, jambes lourdes, maladie de Raynaud…
Troubles généraux : Céphalées, migraines, insomnies, anxiétés, zona…

Combien coûte une visite chez un étiopathe?

Comme pour l’ensemble des professions non reconnues comme médicales, aucun tarif opposable à la sécurité sociale n’existe (celle-ci ne remboursant pas l’étiopathie).

Il est à noter que des contrats de complémentaires santé comme Natur’Assur de Cosmico remboursent jusqu’à 50 € de consultation six fois par an à ses souscripteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.