Médecine traditionnelle chinoise (MTC) : une plante obtient une norme ISO

Médecine traditionnelle chinoise (MTC) : une plante obtient une norme ISO

L’exploitation thérapeutique de la racine d’Isatis indigotica, très utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise répond maintenant à une norme internationale ISO garantissant la sécurité de son usage et son efficacité.

Publiée début février par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), la norme mentionne toutes les exigences de qualité requises à toutes les étapes de l’exploitation de cette plante. La racine d’Isatis indigotica ou Banlangen en chinois est appréciée pour ses propriétés antibactériennes et antivirales.

Un projet de 34 mois

Décembre 2014, le projet de norme a été initié et soumis par Wang Rui et Wang Zhengtao, deux professeurs travaillant à l’Université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai. Ils ont obtenu aval de leur dossier en 2016 et l’élaboration de la norme a pris 34 mois avec la participation de divers experts de différents pays, dont la Chine, le Canada, l’Allemagne, la Thaïlande et la Corée du Sud.

Le document précise touts les exigences d’exploitation requises, depuis la plantation du Banlangen (quantité de métaux lourds et de pesticide) jusqu’aux méthodes d’essai de son efficacité clinique. Cet encadrement d’usage devrait permettre d’exporter largement les vertus de la médecine traditionnelle chinoise selon Wang Zhengtao.

Le professeur a également laissé entendre que trois autres plantes médicinales sont déjà en cours de normalisation internationale, dont le résultat devrait être prononcé d’ici 2020. Des initiatives qui devraient débloquer les réticences d’usage des plantes médicinales dans le monde entier aussi bien pour les adeptes que les détracteurs de la phytothérapie et de la médecine traditionnelle chinoise.

Que vaut le Banlangen pour la médecine traditionnelle chinoise ?

La racine d’Isatis, également appelée racine du pastel des teinturiers provient d’une plante originaire du sud-ouest de la Chine. Elle fait partie des herbes les plus utilisés dans les MTC pour ses vertus antivirales et antibactériennes. Les Chinois et les peuples des pays de l’Est asiatique l’associent souvent à d’autres plantes pour prévenir et traiter le rhume ou la grippe.

En effet, le Banlangen élimine les toxines et la chaleur de l’organisme, favorise la circulation de l’air dans la gorge et le pharynx et rafraîchit le sang. Il possède également de nombreuses autres vertus, auxquelles Cosmico reviendra en profondeur, notamment pour soigner l’hépatite infectieuse, les maux de gorge, les oreillons, les exanthèmes… La normalisation de l’usage de cette plante médicinale est une très bonne nouvelle pour les médecines complémentaires, un autre grand pas de plus ajouté à celui de la normalisation de la sophrologie.

3 thoughts on “Médecine traditionnelle chinoise (MTC) : une plante obtient une norme ISO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.