La lithothérapie en pratique (Partie 2)

La lithothérapie en pratique (Partie 2)

La thérapie par les minéraux connaît plusieurs variantes et pratiques. Après avoir visité la partie « théorique », Cosmico dévoile ici l’usage effectif de la lithothérapie énergétique.

Pour s’adonner à la lithothérapie, on choisit d’abord la pierre en fonction de nos objectifs : soigner un trouble, améliorer des capacités, augmenter des émotions, trouver le bien-être, développer l’intuition, etc. On choisit ensuite la forme d’utilisation et l’usage adapté à notre quotidien, puis on crée un lien avec la pierre choisie. Enfin, il faut prendre soin de la pierre par des procédés de purification et de rechargement d’énergies.

Dans la lithothérapie énergétique, on utilise une pierre taillée, polie, ou brute (à l’état naturel) que l’on va porter quotidiennement ou à l’occasion, etc. On peut changer de pierre à chaque fois qu’on le veut, mais on peut également utiliser la même pendant très longtemps. Pour le côté pratique, les adeptes privilégient le port des pierres en bijoux (bracelet, collier…) plutôt qu’une pierre nue au risque de la perdre ou de l’oublier par exemple.

Lithothérapie ; comment choisir une pierre ?

Il y a de nombreuses façons de choisir une pierre dans la lithothérapie que l’on le fasse soi-même ou par le conseil d’un professionnel, d’un ami ou d’un proche. On peut également l’avoir reçue en cadeau. Mais quitte à devoir créer un lien avec elle ensuite, il vaudrait mieux que le sujet choisisse lui-même la pierre qui va l’accompagner au quotidien. Il pourra entre autres choisir parmi une liste de pierres en fonction de son signe du zodiaque ou bien son mois de naissance.

De nombreux sites spécialisés, des livres et des professionnels lithothérapeutes (bien que non reconnus) proposent différentes sortes de pierres en fournissant leurs propriétés. Les inconditionnels de la discipline recommandent de choisir la pierre en fonction de l’attirance, l’intuition, le ressenti ou bien deux d’entre eux ou les trois en même temps.

Dans l’attirance, la forme et la couleur influencent le plus et parfois, il ne s’agit même pas de la couleur préférée. Quelque chose d’imperceptible peut même attirer vers une pierre. Concernant l’intuition, le raisonnement, les conseils et l’expérience sont laissés aux oubliettes, on est déjà certain que telle ou telle pierre nous convient. De cette même manière, mais plutôt d’un point de vue physique, le choix de la pierre peut se faire par le ressenti, une sorte d’intuition physique.

En prenant la pierre dans la main, on peut sentir physiquement ce qu’elle dégage : chaleur, fourmillement, picotement, sensation d’être flotté, penché ou tangué vers une direction quelconque, etc. On peut également ressentir de l’émotion (joie, peur, tristesse, peine, etc.). Parfois aussi rien ne se passe, on ne ressent rien, une question d’habitude ou bien que l’on ne sache pas écouter ce que la pierre dégage. Dans ce cas, il suffit de s’ouvrir et d’être plus réceptif à la pierre et à la discipline pour sentir quelque chose en apprenant avec patience.

L’usage de la pierre au quotidien

Une fois la pierre choisie, le moment est venu de créer un lien avec elle et son énergie pour en profiter. La tenir dans les mains permet de ressentir au mieux sa vibration puisque ces parties du corps sont dotées de récepteurs énergétiques reliés au reste de l’organisme. L’idée est de consacrer du temps dans la journée, au milieu des activités quotidiennes, pour entretenir une relation avec la pierre, comme une sorte de rituel.

Une fois le matin pour commencer la journée, 2 à 3 fois dans la journée et si on le veut dormir, la pierre sur l’oreiller ou sur la table de chevet. Ce lien étroit et quasiment permanent avec la pierre permet de profiter au maximum de ses vertus. C’est notamment le cas lorsqu’on choisit de la porter en tant que bijou. Elle pourra alors entre autres apporter de la motivation le matin, aider à se concentrer dans la journée ou encore aider à mieux dormir la nuit.

Il est important d’avoir ces quelques minutes seul avec la pierre une ou plusieurs fois dans la journée pour se relaxer, se remettre en question et se ressaisir avant de rebondir. Nombre de personnes souffrant de pathologie lourde associent aussi la lithothérapie à leur traitement médicamenteux. Ce qui est tout à fait plausible et aucunement contradictoire.

La purification et le rechargement de la pierre

Après l’avoir achetée et au cours de son utilisation, la pierre utilisée dans la lithothérapie doit être purifiée puis rechargée pour qu’elle reste efficace. Il faut notamment l’effectuer après un évènement particulier tel qu’une dispute, une grande déception, etc. Ce genre d’entretien est très important puisqu’on puise constamment de l’énergie dans la pierre. Le procédé de purification permettra alors de la nettoyer en dégageant le trop plein de charges négatives.

Le rechargement permettra quant à lui de retrouver la pleine charge d’énergies, de résonances et parfois de magnétisme de la pierre.  On peut facilement associer ces deux actions en utilisant l’eau pour la purification et le soleil pour le rechargement. Pour ce faire, il suffit de mettre la pierre dans un bol d’eau déminéralisée, puis d’exposer le bol aux rayons du soleil et de la lune (à l’extérieur), pendant toute une journée et toute une nuit. Une opération à effectuer une à deux fois par semaine.

Un autre procédé consiste à poser la pierre au-dessus d’une poignée de gros sel, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de contact direct ; en utilisant un essuie-tout par exemple. Il faut le faire une fois par semaine. Dans ces deux méthodes, il faut veiller à jeter l’eau du bol et le sel puisque chargés de vibrations négatives, ils ne sont plus réutilisables.

Autre méthode pour booster la purification et le rechargement : enfouir la pierre dans le sol, dans un endroit calme idéalement en dehors de la ville pendant deux semaines et jusqu’à 2 mois pour les grosses pierres. Il suffira ensuite de la nettoyer et l’exposer au soleil pendant une journée pour la récupération énergétique. Enfin, les spécialistes de la lithothérapie recommandent de faire passer la pierre sous un filet d’eau tous les soirs et pendant 30 secondes si on l’utilise de manière permanente.

Quelques précautions à prendre dans la lithothérapie

  • L’achat de la pierre

De nombreuses boutiques de pierres utilisées en lithothérapie existent dans les grandes villes, mais un peu moins dans les petites villes. Il y a également plusieurs sites spécialisés qui en vendent et qui affichent toutes les informations à savoir sur chaque article. Il faut bien faire attention, car certains vendeurs gonflent artificiellement les prix. Il existe également des fausses pierres qui circulent alors il vaut mieux faire appel à des amis ou proches qui sont connaisseurs. Certains avis postés par des utilisateurs sur les sites spécialisés (marchands) sont également d’une grande aide.

  • Pour l’usage

Il faut noter que la pierre n’est pas un médicament, elle ne remplace pas un traitement médical, mais elle peut très bien le compléter. Par contre, la lithothérapie est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’un important trouble psychologique tel que la schizophrénie. Par ailleurs, dans la lithothérapie, il ne faut pas porter trop de pierres au risque de créer des perturbations énergétiques. Les spécialistes recommandent d’en porter 3 pierres au maximum.

Pour un bracelet ou un pendentif, les pierres fortes comme le rubis ne sont pas forcément adaptées aux enfants. Enfin, la lithothérapie ne fonctionne pas forcément telle qu’on la connaît dans la théorie ou dans les conseils donnés par les spécialistes. Chaque individu doit puiser dans ses propres ressources et sa propre expérience pour établir ses vérités sur son ressenti envers les pierres. Il ne faut donc pas se fier uniquement aux livres, aux sites internet ou à ce que l’on nous conseille de faire.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.