Fiche pratique : l’acupuncture

Fiche pratique : l’acupuncture

Issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), l’acupuncture vise à stimuler les « points d’acupuncture » pour soulager des maux au quotidien et rétablir l’équilibre intérieur du corps.

Qu’est-ce que : l’acupuncture ?

Cette pratique thérapeutique utilise plusieurs techniques en fonction de l’état de santé du client, de la zone douloureuse, des zones et méridiens impliqués, ainsi que de son bilan énergétique.

  • Les aiguilles sèches : de très fines aiguilles stériles et à usage unique sont insérées dans la peau pour stimuler les points d’acupuncture ;
  • L’acupression : elle consiste à stimuler les points d’acupuncture par la pression des doigts, par friction et massages ;
  • Les ventouses : grâce à l’effet de succion des ventouses placées sur des zones ciblées du corps, elles stimulent localement la circulation sanguine. Elles traitent ainsi efficacement plusieurs douleurs vives et désordres aigus ;
  • La moxibustion (moxa) : grâce à une lampe qui chauffe le moxa (herbe) près de la peau, cette technique relaxante permet notamment d’activer le système immunitaire et de stimuler la fonction digestive ;
  • Le Qigong : cette technique se base sur des exercices respiratoires afin de rétablir la circulation sanguine et récupérer de l’énergie vitale (QI).
  • L’électro-acupuncture : cette méthode moderne consiste à injecter un léger courant électrique avec l’aiguille insérée. Elle est principalement recommandée durant certaines chirurgies, notamment cardiaques, en tant qu’anesthésiant ;
  • Le laser : relativement récente, cette méthode utilise des appareils de photostimulation afin de stimuler les points d’acupuncture sous la peau. Il s’agit d’une nouvelle alternative pour traiter les personnes sensibles aux aiguilles, les jeunes enfants ou encore les patients après une longue période de convalescence.  

Quels sont ses bienfaits ?

Voici  les bienfaits les plus courants de l’acupuncture sur plusieurs systèmes de notre organisme :

  • Troubles psychiques : stress, anxiété, angoisse
  • Troubles neurovégétatifs : vertiges, fatigue générale, troubles du sommeil, nervosité, tics nerveux
  • Troubles oculaires : conjonctivite, glaucome, cataracte
  • Troubles auditifs : sifflements, otites, bourdonnements d’oreilles, syndrome de Ménière.
  • Troubles respiratoires : sinusite, bronchite, asthme, dyspnée, grippe et différentes allergies
  • Troubles digestifs : douleurs gastriques générales, constipation, nausées et vomissements, hémorroïdes, ulcère
  • Troubles circulatoires : hypertension, frissons, engourdissements, œdème
  • Troubles génito-urinaires : vaginites, cystite, calculs rénaux, troubles de la prostate
  • Troubles reproducteurs : ménopause, andropause, troubles de la libido, troubles des menstruations
  •  Troubles cutanés : acné, dermatose, eczéma, psoriasis

L’acupuncture est également efficace dans les cas suivants :

  • Douleurs : douleurs musculaires, troubles des genoux, douleurs cervicales, rhumatismes, torticolis, migraines
  • Grossesse, accouchement et post-partum, notamment en cas de fatigue et de coup de blues
  • Effets secondaires de la médication, de la chimio et/ou radiothérapie : elle réduit les effets indésirables de certains traitements lourds
  • Problèmes de dépendance : tabac, alcool, drogue 

L’acupuncture présente-t-elle des risques ?

Les risques d’effets indésirables graves sont extrêmement rares à condition que cette pratique ne se substitue pas à un traitement dont l’efficacité est prouvée. L’acupuncteur doit également être médicalement formé et utiliser des matériels stériles et à usage unique, notamment les aiguilles. Au moment de les insérer sur les points d’acupuncture, il se peut également que le client ressente des douleurs, qu’une ecchymose se forme ou que cela saigne légèrement.  

Diplômes et formations

Pour la jurisprudence, l’acupuncture est un acte médical qui doit uniquement être pratiqué par les membres des professions médicales. Seuls les médecins, les sages-femmes pour les actes en lien avec l’obstétrique (Arrêté du 2 novembre 2009) et les chirurgiens-dentistes pour les actes en lien avec la chirurgie dentaire sont autorisés à la pratiquer. La justice peut donc poursuivre pour exercice illégal de la médecine toute personne n’appartenant pas au corps médical et qui pratique l’acupuncture.

Pour pouvoir la pratiquer légalement, il faut obtenir son diplôme inter-universitaire (DIU) d’acupuncture. Les médecins devront décrocher un DIU d’acupuncture générale (durée 3ans), et les sages-femmes un DIU d’acupuncture obstétricale (durée 2 ans). La législation a également créé une Capacité de médecine avec la durée des études (Arrêté du 29 avril 1988, version consolidée au 27 juillet 2017).  

Sept facultés de médecine enseignent depuis toujours le DIU d’acupuncture : Aix-Marseille 2, Montpellier 1, Nantes, Paris XIII, Bordeaux 2, Lyon 1, Strasbourg I. Quatre universités de médecine permettent de décrocher le diplôme d’acupuncture obstétricale : Paris XIII, Strasbourg 1, Montpellier 1 et Rouen.

La faculté de médecine de Montpellier propose également plusieurs parcours, dont l’acupuncture afin de décrocher des diplômes universitaires de médecine chinoise, des diplômes d’université de troisième cycle ouverts à tous.

L’acupuncture est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Étant donné que l’acupuncture est une médecine naturelle pratiquée par peu de médecins conventionnés, elle n’est pas systématiquement prise en charge par la Sécurité sociale. Dans le cas où le client consulte un médecin-acupuncteur conventionné, le remboursement s’élève à 23€, soit  70% du tarif de convention d’un médecin généraliste comme dans la prise en charge de l’ostéopathie et de la mésothérapie. En revanche, il sera pris en charge à 30% du tarif de convention lorsque les séances ne sont pas prescrites par le médecin traitant. Pour alléger le reste à charge, la mutuelle couvre facilement les séances d’acupuncture.  

2 thoughts on “Fiche pratique : l’acupuncture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.