3 conseils pour continuer à donner des formations en médecine naturelle

3 conseils pour continuer à donner des formations en médecine naturelle

Plongés dans les réformes de la formation professionnelle en tant que formateur en médecine naturelle, vous êtes certainement inquiets comme beaucoup d’autres de l’avenir de votre profession. Par où commencer avec toutes ces réformes ? Qu’est-ce que la nouvelle certification vous réserve-t-elle ? Comment poursuivre votre activité dans les règles ? Voici trois conseils.

Conseil 1 : Préparez votre certification dès maintenant

Vous le savez bien, le respect des critères de qualité, puis la certification vous garantissent le financement par les organismes financeurs agréés. Sans cela, vos apprenants … s’il vous en restera seront obligés de financer eux-mêmes leur formation en médecine naturelle chez vous. En attendant la certification unique au 1er janvier 2021, les 6 critères/21 indicateurs de qualité par le décret du 30 juin 2015 sont toujours d’actualités. Assurez-vous de les respecter dès maintenant afin d’être mieux préparé à vos obligations futures, notamment avec le 7ème nouveau critère et les 11 nouveaux indicateurs ajoutés par le décret du 6 juin 2019.

Conseil 2 : Trouvez votre organisme certificateur

Si le Datadock vous permet toujours d’être financé pour votre action de formation, sachez qu’il deviendra obsolète dès l’entrée en vigueur de la certification unique. Il en sera de même pour les labels qualité et certifications de type Cnefop. En clair, tous les organismes de formation datadockés, labélisés ou certifiés devront renouveler leur démarche qualité à partir de 2021. Vous avez donc intérêt à trouver votre organisme certificateur en veillant à ce qu’il soit accrédité par le Cofrac.

Conseil 3 : Proposez des formations éligibles au CPF

Le financement d’une formation avec le CPF de votre apprenant dépend de son éligibilité. Vous devez notamment fournir des formations qualifiantes et certifiantes sanctionnées par un diplôme, une certification inscrite au répertoire de France Compétences, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou encore les bilans de compétences. Alors dans vos objectifs, soulignez les critères de validation des formations éligibles aux CPF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.