Les indispensables dans la trousse homéopathique de l'hiver

Les indispensables dans la trousse homéopathique de l'hiver

L’hiver s’installe ? Les maladies de saison aussi ! Qui dit basses températures dit rhume, grippe, maux de gorge, toux, fièvre, nez bouché… Alors, préparez vite votre trousse à pharmacie naturelle et ajoutez-y ces remèdes homéopathiques, disponibles en pharmacie et sans ordonnance, pour prévenir et soulager les différents symptômes.

Influenzinum pour prévenir la grippe 

Vous pouvez très bien éviter d’attraper la redoutable grippe en vous mettant avant tout bien au chaud. Et en termes de médecine naturelle homéopathique, il y a un traitement préventif par excellence : l’influenzinum. Il est recommandé en cas de vaccination antigrippe juste avant les fortes épidémies afin de stimuler le système immunitaire et préparer l’organisme à se défendre.

Posologie :

  • 1 dose par semaine en 9 CH en octobre puis 1 dose par mois jusqu’en mars (en prévention) ;
  • 1 dose en 15 CH pour accélérer la convalescence après la grippe ;
  • 1 dose en 9 CH le premier jour puis 1 dose en 15 CH pendant 2 jours pour accompagner le vaccin antigrippe.

Chez les enfants, il est plutôt recommandé de prendre 3 granules le matin d’Echinacea D1 ou D3, surtout les jours d’école où le virus se propage très rapidement. Les personnes âgées et les plus fragiles, quant à elles, prendront de l’Echinacea angustifolia teinture-mère une prise matin et soir pendant trois semaines. Le traitement se poursuit ensuite une semaine à 10 jours par mois à raison d’une prise matin et soir.

Aconit 15 CH : pour les premières toux

Premier rhume ? Première toux ? Prenez 3 granules d’ACONIT 15 CH toutes les heures. Espacez cette dose dès que votre état s’améliore.

Le Kalium bichromicum 5 CH est également efficace contre le rhume avec tendance à la sinusite, tout comme le Mercurius solubilis 5 CH. Quoi qu’il en soit, celui-ci est surtout recommandé pour traiter le rhume avec mal de gorge, voire douleur d’oreilles.

Nux vomica 5 CH : contre le nez bouché

Vous avez un rhume clair, éternuez très souvent ? Vous avez le nez qui coule dans la journée puis bouché la nuit, et avez même parfois des nausées ? Prenez 3 granules de Nux vomica 5 CH toutes les heures pendant 1 semaine, puis espacez les doses dès que votre état s’améliore. En revanche, lorsque votre nez reste bouché sans écoulement nasal, et que vous avez éventuellement une petite toux sèche, Sticta pulmonaria 5 CH est le plus approprié. Pendant 3 à 4 jours, prenez-en 5 granules toutes les 2 heures, à espacer dès amélioration.  

Allium cepa 5 CH : contre l’écoulement nasal

En parlant de nez qui coule, si vous n’avez pas de Nux vomica, prenez 3 granules d’Allium Cepa 9 CH toutes les heures, à espacer dès amélioration. Grâce à sa composition (l’oignon, un antibiotique naturel), il soulage non seulement le rhume avec éternuements à répétition et écoulement nasal, mais aussi la toux douloureuse. Il est même recommandé pour soulager les douleurs des sinus frontaux ainsi que les muqueuses nasales irritées.

Comme alternative, il y a le Kalium Sulfuricum 9 CH (5 granules 3 fois par jour pendant 7 jours) pour traiter le rhume avec écoulement nasal jaune et non irritant. Il y a également le Kalium Bichromicum 5 CH (2 à 5 granules 1 à 2 fois par jour) pour le hume avec écoulement épais et croûtes parfois sanguinolentes. Si vous avez attrapé un rhume, que vous avez les yeux irrités et le nez qui coule comme de l’eau, prenez de l’Euphrasia 9 CH (5 granules 4 à 5 fois par jour à espacer selon amélioration).

Belladonna 7 CH : contre la fièvre

En hiver, il n’est pas rare d’attraper subitement de la fièvre surtout chez les personnes fragiles, notamment les enfants et les personnes âgées. Elle se manifeste par une hausse de la température corporelle, suivie de transpiration ainsi qu’une sensation de soif intense. Dans ce cas, prenez le Belladonna 7 CH est le remède homéopathique parfait. À prendre 3 granules 5 fois par jour, à espacer dès que l’état s’améliore.

Drosera 7 CH : pour soulager la toux sèche

On utilise souvent la drosera pour traiter une toux spasmodique, sèche, quinteuse et laryngée, en particulier la coqueluche. Cette plante médicinale insolite contient plusieurs flavonoïdes, tanins, acides organiques, ce qui explique notamment ses propriétés expectorantes, antibiotiques et antispasmodiques. Ainsi, pour calmer une toux sèche, prenez du Drosera 7 CH, 3 granules 3 fois par jour et le soir au coucher.

Mercurius Corrosivus 9 CH : contre les maux de gorge fréquents

Si vous avez fréquemment des maux de gorge (gorge rouge) et que vous avez du mal à déglutir, Mercurius Corrosivus 9 CH est le remède homéopathique parfait. Prenez 3 granules 5 fois par jour, puis espacez la dose dès amélioration. En cas de gorge rouge foncé, avec des douleurs irradiant vers les oreilles, prenez Phytolacca 7 CH. Vous avez la gorge rosée et une petite fièvre, le Ferrum phosphoricum 7 CH. En revanche, Belladonna 5 CH est le plus approprié lorsque la fièvre est élevée et que la gorge est rouge.

Arnica montana : contre la grippe et les douleurs musculaires

Il n’est pas rare qu’un état grippal provoque la myalgie, couramment appelée douleurs musculaires. Alors dès que les premiers symptômes apparaissent, prenez 5 granules d’Arnica montana 9 CH toutes les heures.

Encore une fois, vous pourrez vous procurer ces traitements homéopathiques sans ordonnance en pharmacie. Pour des résultats optimaux, certains peuvent être complémentaires et utilisés simultanément. Néanmoins, avec les différents dosages (7 ch, 9 ch, 12 ch), la posologie variera selon les symptômes. N’hésitez donc pas à consulter un médecin homéopathe pour vous guider et passer un hiver sans souci.

2 thoughts on “Les indispensables dans la trousse homéopathique de l'hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.