Peut-on espérer un remboursement de la phytothérapie ?

Peut-on espérer un remboursement de la phytothérapie ?

La phytotéraphie ou thérapie par les plantes séduit. Selon l’étude en ligne de l’Arkopharma et Ipsos, cette médecine naturelle attire 17% des Français (sur les 41% qui utilisent des traitements naturels) pour se soigner. Et 75% des Français envisagent d’utiliser des produits naturels à l’avenir à titre de prévention, de complément d’un soin « classique » ou encore de pratique pour l’entretien du corps. Face à cet engouement, qu’en est-il de sa prise en charge ?

La phytothérapie est-elle remboursée par l’Assurance maladie ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombre 20 000 plantes utilisées pour leurs propriétés médicinales. Pourl’Assurance maladie, la phytothérapie fait partie des médecines non conventionnelles et ne figure donc pas parmi les prestations remboursées. Néanmoins, certains médecins de secteur 1 ont suivi une formation spécifique et disposent ainsi d’une spécialisation en phytothérapie.

Dans ce cas, si votre médecin-phytothérapeute veut tenter une approche par les plantes, cette consultation pourra être remboursée par la Sécurité sociale dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Le remboursement est de 70% sur la base d’un tarif conventionnel de 23 euros.  En revanche, les produits et préparations ne seront pas pris en charge.

Le remboursement par les mutuelles santé

Afin de répondre aux besoins de leurs assurés, les organismes de complémentaire santé incluent de plus en plus de médecines naturelles dans leurs garanties. Pour la phytothérapie, certains assureurs et mutuelles proposent un forfait médecine douce de 200 euros pour l’année. Ce montant couvre différentes pratiques naturelles et traditionnelles, mais il convient de vérifier la liste des prestations réellement remboursées.

D’autres prestataires préfèrent offrir des forfaits par séance avec différents niveaux et une liste exhaustive des types de consultation et de produits pris en charge. Il appartient donc à chaque assuré de choisir les garanties adaptées à leurs besoins, leur budget et leurs habitudes de soin. Les comparateurs en ligne permettent notamment de trouver et de comparer en quelques clics les offres de remboursement pour la phytothérapie.

Phytothérapie : Bon à savoir

Les plantes médicinales, même celles dont les vertus ont été vérifiées scientifiquement, ont une dose recommandée en fonction des maux et des objectifs sanitaires visés. Elles peuvent par ailleurs entrer en interaction avec des médicaments chimiques, ce qui peut provoquer ou non certaines complications.

Il est donc recommandé de consulter un médecin et/ou un médecin-phytothérapeute pour confirmer l’utilité et le mode d’emploi d’une quelconque plante médicinale. Le praticien choisi doit avoir suivi un cursus médical (pharmacie, médecine, odontologie…) et une formation de 6 mois à 1 an de spécialisation  en phytothérapie reconnue par l’Ordre national des pharmaciens.

Les autres « conseillers » en phytothérapie ont également suivi des formations ouvertes à tout le monde, mais n’ont pas le droit de prescrire des ordonnances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *