Lutte contre le cancer : une nouvelle piste grâce au brocoli

Lutte contre le cancer : une nouvelle piste grâce au brocoli

Consommé par près d’un ménage français sur trois au moins une fois dans l’année, le brocoli possède plusieurs vertus extraordinaires. Ce légume de la famille des crucifères permet notamment de prévenir le cancer selon une étude américaine publiée par des chercheurs de l’université de Havard (États-Unis) en mai 2019.

Une nouvelle molécule efficace contre le cancer

Le brocoli, c’est avant tout un légume riche en composés bénéfiques à la santé : vitamine C, isothiocyanates, dont le sulforaphane, un antioxydant puissant pour prévenir le développement de certains cancers (prostate, côlon, sein et foie). Des chercheurs américains de l’université de Havard ont également découvert un autre composé très puissant dans le brocoli, mais aussi les choux de Bruxelles et d’autres légumes crucifères, qui pourrait prévenir ces cancers et en même temps servir de traitement.

Pandolfi, professeur de médecine Victor J. Aresty à la Harvard Medical School, et son équipe ont réalisé leur étude au sein du laboratoire de Pier Paolo Pandolfi au Centre de cancérologie et à l’Institut de recherche sur le cancer du Beth Israel Deaconess Medical Center. Grâce à plusieurs tests réalisés sur des souris, ils y ont découvert la molécule appelée « indole-3-carbinol » (I3C), formée par le PTEN (Phosphatase and TENsin homolog). Il s’agit d’un gène impliqué dans le contrôle tumoral, réputé pour protéger contre le cancer.

Le I3C est donc un composé présent naturellement dans les légumes crucifères, dont les

brocolis, qui agit sur une enzyme connue pour favoriser la croissance du cancer : le WWP1. Le I3C se fixe et inhibe ainsi cette enzyme afin de perturber son fonctionnement, et en même temps d’optimiser les fonctions de PTEN.

Les chercheurs comptent ainsi concevoir des pilules à base d’I3C et venant agir sur le gène PTEN. Plusieurs recherches devraient encore se faire pour les doses appropriées et éviter d’éventuels effets indésirables.En effet, les souris de laboratoire ont dû manger l’équivalent de plus de 2,5 kilogrammes de brocoli par jour chez l’homme pour obtenir des résultats satisfaisants.  

Évitez les longues cuissons du brocoli !

Une autre étude réalisée par des chercheurs chinois et parue en janvier 2018 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry a démontré que les vertus du brocoli, contre le cancer ou la maladie d’Alzheimer par exemple, dépendent de son mode de cuisson. Alors que certains l’apprécient bien cuit, ce légume est bien meilleur pour la santé cuit à la vapeur, légèrement sauté, voire cru. Les glucosinolates qu’il contient seront ainsi conservés.

Les chercheurs ont en effet testé plusieurs modes de cuisson des brocolis, préalablement coupés en petits morceaux : crus, sautés pendant 4 minutes, et enfin laissés découpés en petits morceaux pendant 90 minutes puis sautés pendant 4 minutes. Les résultats ont démontré que les 90 minutes de pause permettent au légume de produire ses composés bénéfiques avant d’être cuit. Il contient ainsi trois fois plus de sulforaphanes que le deuxième lot de brocolis (ceux qui sont directement sautés).

Autre résultat : 3 minutes de cuisson suffisaient déjà pour réduire de 80% l’activité de la myrosinase, enzyme impliquée dans les mécanismes de défense de certaines plantes, diminuant par conséquent les sulforaphanes. Par conséquent, évitez les longues cuissons du brocoli pour profiter au maximum de ses bienfaits !

Bon à savoir : la valeur nutritive du brocoli

 Brocoli cru, haché, ½ tasse (125 ml)/45 gBrocoli bouilli, égoutté, haché ½ tasse (125 ml)/80 gBrocoli congelé, bouilli, égoutté, haché, ½ tasse (125 ml)/95 g
Calories162927
Protéines1,3 g2,0 g3,0 g
Glucides3,1 g5,9 g5,2 g
Lipides0,2 g0,3 g0,1 g
Fibres alimentaires1,1 g2,0 g2,3 g

 Source : Fichier canadien sur les éléments nutritifs (FCÉN) 

4 thoughts on “Lutte contre le cancer : une nouvelle piste grâce au brocoli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.