L’Aloe vera, un rince-bouche efficace pour réduire la plaque dentaire

L’Aloe vera, un rince-bouche efficace pour réduire la plaque dentaire

Comment lutter contre la plaque dentaire ? Les maladies dentaires, dont les caries dentaires et les maladies de la gencive, sont reconnues comme un problème majeur de santé publique dans le monde. Le pilier de la prévention de ces maladies est le contrôle de la plaque dentaire. Alors que de plus en plus de personnes préfèrent les méthodes naturelles pour se soigner, l’Aloe vera serait un remède efficace à l’hygiène buccale pour réduire la formation de cette plaque selon des chercheurs indiens.

Plaque dentaire : pourquoi les agents chimiques synthétiques effraient-ils ?

Au fil des années, plusieurs agents chimiques synthétiques ont été évalués pour leur effet antimicrobien dans la cavité buccale. Le traitement de référence dans l’élimination de la plaque est la chlorhexidine. Celle-ci est un bain de bouche antibactérien puissant indiqué dans le traitement local d’appoint des affections de la cavité buccale, dans le nettoyage dentaire complet, incluant le détartrage et le surfaçage radiculaire, et lors de soins post-opératoires en odonto-stomatologie.

Toutefois, cette solution ne peut pas être utilisée sur une longue durée en raison de ses nombreux effets secondaires, notamment une sensation gustative altérée et des taches sur la langue. De plus, en raison de la résistance croissante aux antibiotiques et de l’augmentation de l’incidence des maladies bucco-dentaires, il existe un besoin de modalités de traitement alternatives pour lutter contre les maladies buccales : la médecine naturelle.

De plus en plus de personnes préfèrent en effet utiliser des préparations à base de plantes, efficaces, et sans provoquer d’effets secondaires. Soigner ses dents par la médecine naturelle est d’ailleurs très courant, notamment chez les indigènes. Cette population utilise plusieurs plantes médicinales comme  le myrobalan noir ou chebulic (Terminalia chebula), le margousier (Azadirachta indica), le basilic tulsi ou de basilic sacré (Ocimum sanctum), ou l’Aloe vera. Toutes possèdent des propriétés antibactériennes, cicatrisantes, antiplaques et anti-halitose.

La première étude à avoir testé l’efficacité antiplaque de l’Aloe vera

Pour la première fois, une étude a testé l’efficacité antiplaque de l’Aloe vera. Elle a été menée par des chercheurs indiens, dont Rajendra Kumar Gupta et Devanand Gupta, du Département de dentisterie de santé publique (Moradabad, Uttar Pradesh, Inde) sur le rinçage buccal. Son objectif : évaluer l’efficacité de l’Aloe vera au niveau clinique de la plaque dentaire et la comparer avec la chlorhexidine, un agent antiplaque de référence.

300 étudiants volontaires en bonne santé du premier cycle du Teerthankar Mahaveer Dental College and Research Center (Inde) ont été mobilisés. Ils ont été répartis au hasard en 3 groupes de 100 personnes chacun :

  • Un groupe pour tester le rince-bouche à l’aloe vera ;
  • Un groupe témoin ;
  • Un dernier groupe pour tester le chlorhexidine et l’eau saline-placebo.

Plusieurs paramètres ont été étudiés, à commencer par l’indice gingival (GI) et l’indice de plaque (PI). Ensuite, les scores de plaque de base ont été ramenés à zéro en nettoyant de manière professionnelle les dents de chaque personne avec un détartrage et un polissage. Après avoir séparé les participants en trois groupes, ils se sont abstenus de prendre régulièrement des mesures d’hygiène buccale. Les sujets ont été invités à tester un rince-bouche respectif (rince-bouche à l’aloe vera, rince-bouche à 0,2% de gluconate de chlorhexidine ou solution saline normale) selon la dose thérapeutique pendant 4 jours.

  • Dans le groupe 1, un rince-bouche à l’aloe vera a été administré aux participants et a demandé d’utiliser 10 ml deux fois par jour pendant 60 secondes pendant la période expérimentale de 4 jours.
  • Dans le groupe 2, un rince-bouche à base de chlorhexidine a été administré aux participants et a été invité à utiliser 10 ml deux fois par jour pendant 4 jours.
  • Enfin, dans le groupe 3, de l’eau saline a été administrée comme bain de bouche (effet placebo).

Le rince-bouche à l’Aloe vera, aussi efficace que la chlorhexidine

Après 4 jours d’utilisation, les résultats ont montré que le rince-bouche à l’Aloe vera est aussi efficace pour réduire la plaque que la chlorhexidine que le placebo. Il y avait une réduction significative de la plaque dans les groupes Aloe vera et chlorhexidine et aucune différence statistiquement significative n’a été observée entre eux. Le rince-bouche à l’aloe vera n’a pas non plus montré d’effet secondaire.

Ainsi, lorsque les facteurs socio-économiques, les effets secondaires de la chlorhexidine et/ou la préférence de la population pour les produits naturels sont pris en considération, ce rince-bouche à base de plantes peut être considéré comme une bonne alternative.

Selon les chercheurs, les formulations à base de plantes médicinales remplaceront probablement la chlorhexidine dès que des stratégies préventives antimicrobiennes seront disponibles. Des études futures  pourraient être réalisées pour étudier les avantages et les inconvénients de ce produit à base de plantes.

One thought on “L’Aloe vera, un rince-bouche efficace pour réduire la plaque dentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.