Cadres stressés au travail : et si on sortait des dogmes "psy"?

Cadres stressés au travail : et si on sortait des dogmes "psy"?

Les cadres sont de plus en plus stressés au travail. Le dernier baromètre « Pros-Consulte », qui analyse plus de 10.000 appels annuels téléphoniques sur une plate-forme dédiée le montre. Alors que les cadres représentaient moins de 30% des appels en 2016, ils ont apporté 35% des appelants en 2019. Mais la réponse « psy » est-elle la bonne à cette détresse grandissante ?

Les cadres stressés au travail forment une population de plus en plus nombreuse, pour des raisons qui sont majoritairement bien connues. D’une part, la pression sur les résultats dans un monde de plus en plus ouvert et de plus concurrentiel augmente naturellement. D’autre part, l’évolution technologique permanente et les « disruptions » dans les outils de travail obligent les cadres à repenser de fond en comble leurs méthodes de management.

Les cadres stressés au travail dans une économie de la connaissance

La part des cadres stressés au travail du fait de la concurrence grandissante, et celle des cadres stressés au travail du fait de l’économie de la connaissance qui s’impose partout inexorablement est mal documentée.

Mais on peut penser que le poids de l’économie de la connaissance dans la génération du stress des cadres est appelée à se développer sans cesse, comme le suggère le chirurgien Laurent Alexandre. Plus le temps passe, plus il faut de qualification pour exercer son métier, y compris celui d’ouvrier dans une usine. L’arrivée de robots ou d’automates de plus en plus perfectionnés exige en effet une qualification technique et non manuelle toujours plus développée.

Dans cet univers où les salariés sont de plus en plus intelligents, les cadres ne peuvent plus penser leur rôle de la même façon qu’auparavant. Le temps où l’entreprise se divisait entre la caste de ceux qui obéissent et la caste de ceux qui décident touche à sa fin.

L’horizontalité dans l’entreprise, une source de stress pour les cadres

Le baromètre de Pros-Consulte le sous-entend d’ailleurs. Une grande partie du stress en entreprise provient des évolutions et des réorganisations (de plus en plus fréquentes, voire incessantes) qui secouent les salariés, dont les cadres. C’est le visage caché de l’économie de la connaissance : la disruption dans les outils oblige à des adaptations constantes.

Vous aussi, vous vous sentez stressé au travail ? Mesurez ici votre niveau de stress…

Les outils que l’ère numérique apporte favorise de plus en plus l’horizontalité dans l’entreprise, au détriment de la verticalité. Si les cadres ont longtemps pu établir leur légitimité sur « l’autorité » conférée par la direction, cette recette fonctionne de moins en moins bien. Il ne suffit plus d’être nommé « chef » dans une entreprise pour être respecté. Il faut aussi, et de plus en plus, apporter une plus-value technique pour s’imposer.

Les limites du « psy » en entreprise

Ce faisant, la recherche de solutions pour les cadres stressés au travail se heurte à la difficulté du « tout-psy » qui prévaut dans les logiques de ressources humaines. Le « psy » est adapté pour aider les cadres à gérer leur sentiment de stress en situation de concurrence. Mais il est globalement impuissant à accompagner le cadre dans l’apprentissage de nouvelles techniques ou de nouvelles connaissances.

C’est ici qu’une perspective plus biologique est un relais incontournable de la stratégie psychologisante. Il faut moins s’attarder sur l’analyse transactionnelle, désormais, et sur ces autres démarches qui ne couvrent qu’une partie du problème. Il faut aussi s’intéresser à l’équilibre des neurotransmetteurs qui permettent l’acquisition fluide de nouvelles connaissances.

Nous avons la conviction que l’avenir donnera raison à ces démarches plus physiologiques que psychologiques, car le défi à relever pour vaincre le stress des cadres tient à l’augmentation des connaissances beaucoup plus qu’à la diminution d’angoisses liées aux situations de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.