La vitamine B12, ses bienfaits et les risques en cas de carence

La vitamine B12, ses bienfaits et les risques en cas de carence

L’histoire de la vitamine B12 date du 19e siècle lorsque des chercheurs entamèrent des études poussées sur une anémie mortelle. Vers 1920, un pigment rouge isolé à partir d’un foie humain fut transformé en compléments alimentaires. Rapidement, les résultats sont spectaculaires sur les anémies. En effet, les extraits de foie contiennent un facteur indispensable à la guérison : la vitamine B12.

La vitamine B12, également appelée colabamine pour sa teneur exceptionnelle en cobalt, fait partie du groupe de vitamines B.

Propriétés et bienfaits de la vitamine B12

Essentielle à notre survie, la vitamine B12 joue un rôle essentiel dans l’organisme. En effet, son action sur les fonctions du cerveau et du système nerveux est prédominante. Indispensable à l’activité cérébrale, la vitamine B12 a également d’autres rôles dans l’organisme :

  • Elle agit en tant que cofacteur antianémique.
  • Elle a un rôle majeur dans la maturation des globules rouges.
  • Elle intervient dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN, en liaison avec la vitamine B9.
  • Elle est nécessaire au métabolisme des protides, glucides et lipides.
  • Elle est active dans la croissance et la division cellulaire.

La vitamine B12 en pratique

Les besoins quotidiens d’un homme de taille adulte seraient de 2 µg. 

Chez la femme enceinte, afin de fournir au bébé un effet protecteur et un développement neurologique correct, les apports nutritionnels conseillés en B12 et en B9 sont augmentés. Les recommandations journalières varient alors autour de 3 µg.

Vitamine hydrosoluble, la B12 est une vitamine dont l’absorption sera plus intéressante lors des repas. Dès lors, en cas de supplémentation, le complément nutritionnel doit être pris en mangeant.

Les carences en B12

Avec une hygiène de vie saine et une alimentation variée, les réserves de vitamine B12 sont normalement suffisantes. Effectivement, stockée dans le foie, cette vitamine ne devrait pas être source de carence. Néanmoins, les insuffisances existent. Elles peuvent être de deux sortes : les carences d’apport avec un régime alimentaire végétarien ou végétalien, ou les carences d’absorption par une perturbation de l’écosystème intestinal. C’est alors la capacité d’assimilation qui est lésée. 


Une carence peut résulter d’une maladie. Les troubles de l’intestin ou de l’estomac sont généralement mis en cause. N’écartons pas le stress chronique dont la relation avec la flore intestinale est bien connue.

En cas de problème d’acidité gastrique ou lors d’une carence en pepsine, il y a alors une quantité insuffisante du facteur intrinsèque pour une absorption métabolique optimale. La vitamine B12 est dès lors mal absorbée au niveau de l’intestin.

La carence en vitamine B12 est facilement comblée par un complément nutritionnel.

Afin de connaître le taux de vitamines B12 dans le sang et identifier une carence, une analyse du sérum sanguin est indispensable. Néanmoins, après plusieurs mois de carences, de premiers symptômes pourraient attirer votre attention :

  • Fatigue ;
  • Essoufflement ;
  • Nausées ;
  • Constipation ;
  • Perte d’appétit et perte de poids ;
  • Problèmes neurologiques de type fourmillements ou engourdissements, perte de mémoire, démence ou troubles de l’humeur tels que l’irritabilité.

Les interactions avec la vitamine b12

Certaines molécules empêchent la bonne assimilation de la vitamine dans l’organisme. Il s’agit principalement du potassium et de certains médicaments tels que les médicaments anti-diabète, anti-acidité, les traitements contraceptifs, les psychotropes, les antibiotiques, etc.

En excès, l’alcool, le tabac et le café interagissent également sur la mauvaise synthèse de la vitamine.

Selon certaines études, la vitamine C détruirait aussi la vitamine B12. Bien qu’il n’y ait pas d’études suffisamment poussées pour le confirmer, une prise simultanée pourrait dès lors induire un problème d’assimilation.

Les effets secondaires de la colabamine

Uniques et rares, les effets secondaires sont pratiquement impossibles. Chez les adolescents, l’administration de la B12 à très forte dose pourrait favoriser une acné sans gravité.

En cas d’excès, la vitamine B12 est éliminée via les reins par l’urine.

La B12 dans notre alimentation 

Les aliments les plus riches en B12 sont les aliments d’origine animale :

  • Les abats ;
  • Le foie ;
  • Le thon ;
  • Les crustacés ;
  • Les fromages et produits laitiers ;
  • Le jaune d’œuf ;
  • Les poissons ;
  • Les volailles ;
  • L’agneau ;
  • Etc.

La source étant principalement d’origine animale, les végétariens ainsi que les végétaliens doivent se complémenter correctement au quotidien. Les besoins quotidiens seront ainsi couverts. Dans l’alimentation végétale, seuls le miso ou la spiruline en contiennent en petite dose. Néanmoins, la biodisponibilité n’a pas encore été prouvée totalement. 



Une alimentation équilibrée reste la clé d’une bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.