Le sirop d'ail, une solution contre la toux et les vers intestinaux, pour les anciens

Le sirop d'ail, une solution contre la toux et les vers intestinaux, pour les anciens

Le sirop d’ail est une solution à plusieurs usages recommandée par les anciens pour combattre de nombreuses affections ou contrariétés. En particulier, dans la Pharmacopée de Jourdan en 1828, le sirop d’ail est présenté comme un excellent remède contre la toux et contre les vers intestinaux. Voici comment Jourdan suggérait de le préparer.

L’ail : l’allié santé pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Le sirop d’ail possède de nombreuses vertus, si l’on en croit les anciens herboristes qui rédigeaient une pharmacopée savante. Voici comment Jourdan proposait de le préparer.

Le sirop d’ail selon Jourdan

Pour Jourdan, il fallait disposer de 500 grammes d’ail plongés dans 1 litre d’eau bouillante. Il faut ensuite faire infuser l’ail pendant douze heures dans un vase couvert, puis filtrer la liqueur ainsi obtenue. On ajoute alors 50 grammes de sucre blanc pulvérisé.

Un jour plus tard, on écume et on décante.

Jourdan indique toutefois que certaines variantes peuvent être suivies pour préparer ce sirop. D’une manière générale, le dosage comporte souvent deux fois plus d’eau que d’ail, mais pas systématiquement.

Ainsi, Jourdan propose une solution alternative consistant à laisser infuser une quantité d’ail dans trois quantités d’eau bouillante (500 grammes d’ail pour 1,5 litre d’eau), « de passer la liqueur après le refroidissement, sans exprimer les bulbes, et d’ajouter trois parties et demi de sucre pour deux de colature ». Rappelons que la colature était la « liqueur » obtenue après une longue infusion.

Pour Jourdan, cette préparation avait des vertus excitantes, incisives, béchiques (c’est-à-dire anti-tussives) et anthelmintiques (c’est-à-dire capables de tuer les vers intestinaux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *