Ce que vous ne savez pas sur l’huile de moutarde…

Ce que vous ne savez pas sur l’huile de moutarde…

L’huile de moutarde provient des graines de plantes de moutarde. Elle est riche en acides gras monoinsaturés, qui semblent réduire la probabilité de développer des maladies cardiovasculaires. Cependant, elle peut présenter un risque sérieux lorsqu’elle est utilisée en tant qu’huile de cuisson, en particulier chez les enfants.

Depuis longtemps, plusieurs civilisations, dont Asiatique et Indienne, utilisaient l’huile de moutarde en cuisine et dans la médecine alternative. Elle est connue pour son goût prononcé qui provient d’un composé également présent dans le raifort et le wasabi. L’huile de moutarde est riche en acides gras monoinsaturés, ce qui pourrait impacter la santé cardiovasculaire. Plusieurs études ont également démontré qu’elle contient un composé aux propriétés anti-inflammatoires, bénéfiques pour la santé. Cependant, son utilisation est controversée et ses risques potentiels sur la santé importants à tel point que la Food and Drug Administration (FDA) a interdit son utilisation en cuisine…

Les effets de l’huile de moutarde sur la santé cardiovasculaire

L’huile de moutarde est riche en acides gras monoinsaturés, et donc efficace pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Une étude réalisée par Schwingshackl L. en 2011 a d’ailleurs révélé que les personnes ayant une alimentation riche en acides gras monoinsaturés avaient une pression artérielle plus basse et moins de graisse corporelle que celles qui consommaient moins de ces acides. Une proportion élevée de graisse corporelle et d’hypertension artérielle augmente le risque de maladies cardiovasculaires.

Il est important de noter que ces avantages potentiels sont susceptibles d’être très faibles par rapport à d’autres facteurs qui influencent le risque cardiovasculaire. La consommation d’huile de moutarde ne compensera pas une alimentation déséquilibrée ou un manque d’activité physique, par exemple.

Une huile au potentiel anti-inflammatoire

L’huile de moutarde contient un composé qui pourrait être utile pour réduire l’inflammation : l’isothiocyanate d’allyle. Une étude également menée en 2011 a révélé que l’isothiocyanate d’allyle a un potentiel anti-inflammatoire. Les résultats d’une autre étude  indiquent que l’isothiocyanate d’allyle réduit l’inflammation et présente plusieurs avantages chez les souris atteintes de colite, une condition qui provoque une inflammation du côlon. L’inflammation est une caractéristique d’un large éventail de problèmes de santé et peut provoquer une multitude de symptômes. Si l’isothiocyanate d’allyle peut réduire l’inflammation, l’huile de moutarde pourrait aider à traiter ces problèmes.  

Les valeurs nutritionnelles de l’huile de moutarde

La moutarde est une plante originaire d’Europe. Il existe plusieurs variétés et les graines sont des ingrédients de nombreux aliments et condiments. La production d’huile de moutarde implique le pressage ou le broyage de ces graines. L’huile est beaucoup plus puissante que le condiment appelé moutarde.

L’huile de moutarde est principalement constituée d’acides gras monoinsaturés. Dans 100 grammes d’huile de moutarde, il y a :

  • 59 g d’acides gras monosaturés ;
  • 21 g d’acides gras polyinsaturés ;
  • 11 g d’acides gras saturés.

L’isothiocyanate d’allyle dans l’huile donne à la moutarde son goût fort et peut apporter certains avantages pour la santé. Ce composé est également présent dans d’autres aliments comme le raifort et le wasabi.

L’huile de moutarde est non comestible !

Malgré ses propriétés intéressantes, l’huile de moutarde peut présenter un risque grave, car elle contient un taux élevé d’acide érucique. Cet acide gras monoinsaturé est présent dans plusieurs huiles. À petites doses, l’acide érucique est sans danger, mais des études faites sur l’animal indiquent que, sur de longues périodes, il peut provoquer une affection cardiaque appelée lipidose myocardique lorsqu’il est à forte dose.

Les scientifiques ne savent pas encore si les humains peuvent subir le même effet, mais des taux élevés d’acide érucique pourraient présenter des risques pour certaines catégories de personnes, notamment les enfants. C’est pourquoi en 2016, la FDA a émis un avertissement selon lequel l’huile de moutarde est non comestible en raison de sa forte teneur en acide érucique.

En cuisine, il existe plusieurs alternatives d’huile végétale et qui présentent des bienfaits sur la santé. Par exemple :

  • L’huile de coco permet de traiter l’hypertension ;
  • L’huile de soja prévient l’ostéoporose et réduit les troubles cognitifs (maladie d’Alzheimer) ;
  • L’huile de noix protège le système nerveux et fait baisser le taux de mauvais cholestérol dans l’organisme.
  • L’huile de colza  prévient la maladie d’Alzheimer et les maladies cardiovasculaires
  • L’huile d’olive favorise la production de bon cholestérol et la baisse du taux de mauvais cholestérol.

Comment utiliser l’huile de moutarde ?

L’huile de moutarde est disponible sous forme d’huile essentielle et est plutôt idéal pour un usage cosmétique. Dans ce cas, elle se dilue dans de l’huile végétale et s’applique sur la peau ou sur les cheveux. Son effet stimulant et chauffant permet de raffermir la peau. Elle booste également la circulation sanguine ce qui prévient la chute de cheveux, favorise leur pousse et permet de lutter contre les pellicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.