Quels sont les remèdes naturels contre la dépression ?

Quels sont les remèdes naturels contre la dépression ?

La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé un certain nombre de médicaments pour traiter la dépression. Mais il existe plusieurs alternatives, naturelles et approuvées scientifiquement, pour soulager ces symptômes. Vous souffrez de dépression légère à modérée ? Essayez ces solutions naturelles.

Le millepertuis

Le millepertuis est une plante originaire d’Europe, d’Asie occidentale et d’Afrique du Nord, LA plante médicinale par excellence pour les personnes dépressives. Selon différentes recherches, elle augmente la quantité de sérotonine dans le corps, un neurotransmetteur dans le système nerveux central, exactement comme les antidépresseurs.

Une revue analysant 29 études sur le millepertuis a par exemple révélé que le millepertuis était tout aussi efficace pour traiter la dépression légère à modérée que les antidépresseurs, tout en entraînant moins d’effets secondaires. D’autre part, le National Center for Complementary and Integrative Health a parrainé deux études distinctes qui ont montré que cette plante n’était pas meilleure qu’un placebo pour traiter la dépression.

Les acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont un type de gras sain présent dans les poissons comme le saumon, la truite, les sardines, le hareng, ou le thon blanc en conserve. Ils sont également disponibles sous forme de suppléments, parfois appelés capsules d’huile de poisson.

Selon une étude publiée sur Mayo Clinic, l’huile de poisson est une bonne source d’acides gras oméga-3, dont le DHA et l’EPA, qui jouent un rôle important dans la fonction cérébrale. L’huile de poisson n’est pas considérée comme un substitut au traitement de la dépression, mais elle peut être utile en complément des traitements prescrits.

Bien que d’autres études soient nécessaires pour déterminer exactement le rôle des oméga-3 dans la dépression, il est possible que les suppléments d’huile de poisson riches en oméga-3 puissent aider à réduire le risque de dépression. Les acides gras oméga-3 peuvent également aider à réduire les niveaux élevés de triglycérides et ainsi à protéger la santé cardiaque.

Le safran

Le safran est une épice dérivée d’une partie séchée du Crocus sativus L. (Iridacée), une fleur de la famille des iris. Selon une étude publiée par Alternative Medicine Review, il a été démontré que la stigmatisation du safran est efficace pour traiter la dépression légère à modérée.  

La stigmatisation au safran s’est avérée significativement plus efficace que le placebo et tout comme la fluoxétine et l’imipramine, des antidépresseurs. Le pétale de safran, en particulier, était significativement plus efficace que le placebo et s’est révélé tout aussi actif que la stigmatisation à la fluoxétine et au safran.

Cette étude a également prouvé l’effet d’autres plantes comme la lavande qui s’est avérée moins efficace que l’imipramine, mais qui une fois combinée avec l’imipramine avait des résultats satisfaisants par rapport à l’imipramine seule. Comparé au placebo, l’Echium, une plante aux fleurs en épis, diminuait aussi significativement le niveau de dépression. Enfin, la rhodiola, une plante de la famille des Crassulacées, améliorait également significativement les symptômes dépressifs par rapport au placebo.

Le Zinc

Le zinc, essentiellement présent dans les huitres, le foie de veau, le germe de blé grillé, le crabe ou encore la langouste, est un nutriment lié à des fonctions mentales telles que l’apprentissage et le comportement. Il s’agit d’un micronutriment essentiel avec divers rôles biologiques dans la croissance cellulaire, l’apoptose et le métabolisme, et dans la régulation des fonctions endocrines, immunitaires et neuronales impliquées dans la physiopathologie de la dépression.  

En effet, le zinc se trouve en abondance dans le cerveau humain. Les patients souffrant de dépression peuvent avoir une consommation réduite de sources alimentaires riches en zinc, et la supplémentation en zinc en association avec des antidépresseurs peut avoir une influence potentielle sur les symptômes dépressifs.

Selon une étude réalisée par Ranjbar E et Shams J (2014), la prise quotidienne d’un supplément de zinc de 25 milligrammes pendant 12 semaines peut aider à réduire les symptômes de la dépression. La prise de suppléments de zinc peut également augmenter la quantité d’acides gras oméga-3 disponibles dans le corps.

Dans tous les cas, bien que certains suppléments et plantes médicinales s’avèrent prometteurs dans le traitement de la dépression, la dépression peut être une maladie grave. Travaillez toujours avec votre médecin pour trouver un plan de traitement qui vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.