5 Huiles Essentielles pour traiter les ulcères d’estomac

5 Huiles Essentielles pour traiter les ulcères d’estomac

Vous avez des ulcères d’estomac ? Vous êtes probablement déjà conscient de l’inconfort et de la douleur qu’ils provoquent. Mais plusieurs études suggèrent que des huiles essentielles peuvent les soulager sur le long terme…

 Le traitement allopathique des ulcères d’estomac se concentre sur les inhibiteurs de la pompe à protons (ou IPP) pour empêcher l’estomac de fabriquer trop d’acide ainsi que les antibiotiques. Pourtant, de nombreux médicaments peuvent aggraver même la gastrite. 

Les huiles essentielles, quant à elles, sont des extraits de plantes entièrement naturels, qui ont rarement des effets secondaires nocifs, en particulier lorsque la dose est correctement administrée.

Pourquoi choisir les huiles essentielles pour traiter les ulcères d’estomac ?

Elles favorisent un équilibre sain des bactéries. Notre intestin abrite plus de 100 billions de bactéries qui nous aident à décomposer les aliments que nous mangeons et à en absorber les nutriments. Elles aident également à se défendre contre les germes et les infections. Alors que les antibiotiques tuent toutes les bactéries, bonnes et mauvaises, les huiles essentielles ne ciblent que les mauvaises bactéries responsables des ulcères gastro-duodénaux. Cela favorise ainsi un équilibre sain entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans l’intestin.

Les huiles essentielles sont également un traitement entièrement naturel, sans effets secondaires, et pourtant efficace pour apaiser la douleur et l’inconfort des ulcères d’estomac.

En plus d’avoir un effet apaisant et anti-inflammatoire sur les ulcères d’estomac, les huiles essentielles sont des aides digestives douces qui ne perturbent pas les enzymes digestives.

Enfin, elles encouragent une digestion efficace, réduisant les ballonnements, la gastrite et les flatulences, tout en supprimant légèrement la production d’acide gastrique. Le remède idéal pour les personnes souffrant d’hyperacidité !

5 huiles essentielles pour traiter les ulcères d’estomac

En 2003, une étude détaillée sur les huiles essentielles pour les ulcères d’estomac a été publiée dans l’Antimicrob Agents Chemother. Des chercheurs du Nestlé Research Center, en Suisse, ont examiné 60 huiles essentielles commerciales différentes pour leurs propriétés anti- H. Pylori, une bactérie fréquente qui infecte la paroi interne de l’estomac. Ils ont identifié 16 huiles essentielles à fort potentiel désinfectant contre  cette bactérie, dont :

  • L’Huile essentielle de Girofle ;
  • L’Huile essentielle de Citronnelle ;
  • L’Huile essentielle d’écorce de Cannelle ;
  • L’Huile de Graine de Carotte ;
  • L’Huile essentielle de Manuka.

1. L’huile essentielle de Girofle

Dérivée des feuilles de clou de girofle, cette huile essentielle a des propriétés antiseptiques, antivirales et antibactériennes. Elle traite les maux de dents, les troubles respiratoires, l’inflammation et les troubles de l’estomac.

Ses vertus

  • Des études sur les rats au Brésil ont montré que l’huile essentielle de girofle possède une activité antiulcéreuse ;
  • Il a également de puissantes propriétés antibactériennes, antibactériennes et réduit efficacement l’inflammation ;
  • C’est aussi un traitement entièrement naturel pour la gastrite, les ballonnements et les flatulences ;
  • Lorsqu’elle est appliquée localement, elle soulage rapidement la douleur, car elle apaise l’irritation de l’ulcère de l’estomac.

Nos recommandations

  • L’huile essentielle de girofle pure est très puissante. Il ne faut donc jamais l’appliquer directement sur la peau sans l’avoir préalablement mélangée avec de l’huile de support ;
  • Il faudra également éviter d’utiliser l’huile essentielle de clou de girofle en cas de grossesse ou d’allaitement ;
  • Son utilisation excessive entraîne une irritation gastro-intestinale et des troubles du système nerveux. Discutez toujours de la posologie et de l’utilisation avec un expert ;
  • Elle est déconseillée pour ceux qui prennent des anticoagulants (pour inhiber la coagulabilité naturelle du sang).

2. L’huile essentielle de Citronnelle

La citronnelle a la capacité de combattre les champignons et les bactéries. Il s’agit d’un antibactérien efficace, surtout pour lutter contre les bactéries résistantes aux médicaments, dont la bactérie H.Pylori. Des études ont montré que l’huile de citronnelle peut être utilisée pour traiter les ulcères gastriques.

Ses vertus

  • La citronnelle contient certaines des propriétés antibactériennes les plus puissantes parmi toutes les huiles essentielles et a des propriétés analgésiques permettant de réduire la douleur et l’inflammation ;
  • L’huile essentielle de citronnelle est un antioxydant puissant qui lutte facilement contre les radicaux libres.
  • La médecine traditionnelle l’a utilisé pour restaurer et équilibrer le système digestif.

Nos recommandations

  • Elle est déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • Son utilisation sur le long terme peut provoquer des maux d’estomac et des maux de tête. Il est donc important de respecter les doses administrées par le médecin holistique. 
  • Comme la plupart des huiles essentielles, l’huile de citronnelle peut également provoquer une sensibilité cutanée. Elle doit toujours être utilisée avec une huile de support (végétale) et ne jamais être directement appliquée sur la peau.

3. L’huile essentielle d’écorce de Cannelle

Cette huile essentielle est distillée à la vapeur à partir de l’écorce externe de la cannelle, d’où son arôme plus riche, plus doux et plus puissant que la cannelle moulue. En plus d’avoir un effet calmant et relaxant, son puissant effet antimicrobien tue les bactéries H. pylori . Elle est effectivement bien connue pour sa capacité à lutter contre les parasites, l’inflammation et les virus.

Ses vertus

  • L’huile essentielle d’écorce de cannelle contient de l’eugénol. Ce composé réduit la douleur des ulcères d’estomac, voire guérit la plaie qui se forme sur la paroi interne de l’estomac ;
  • Elle rétablit l’équilibre de la flore intestinale et lutte contre les agents pathogènes.
  • Elle est efficace contre 98% de toutes les bactéries pathogènes, contre les levures ainsi que les champignons.
  • Elle a de puissantes propriétés anti-inflammatoires et antiparasitaires qui empêchent la fermentation dans les intestins, et regorge d’antioxydants. 

Nos recommandations

  • L’huile essentielle d’écorce de cannelle peut provoquer une sensibilité cutanée lorsqu’elle est appliquée localement ;
  • Elle peut provoquer des douleurs à l’estomac, des nausées et de la diarrhée dans certains cas. Elle peut également entraîner des brûlures dans la bouche et la langue, surtout si vous souffrez d’ulcères buccaux. Si cela se présente, il est préférable d’arrêter le traitement et de consulter rapidement un aromathérapeute ;
  • Les personnes sous traitement contre les maladies cardiaques doivent être particulièrement prudentes avec l’huile de cannelle.

4. L’huile de graine de carotte

L’huile de graines de carotte est l’une des huiles essentielles les plus sous-évaluées. Elle est distillée à partir des graines séchées d’une plante de carotte sauvage.

Ses vertus

  • Elle a de fortes propriétés antioxydantes, antifongiques et antibactériennes, et réduit ainsi les effets des bactéries pylori dans l’estomac ;
  • En tant que puissant anti-flatulences, elle aide à libérer les gaz piégés des intestins et donc à soulager les flatulences, les ballonnements et autres troubles gastriques ;
  • Elle stimule la sécrétion d’enzymes digestives, de sucs gastriques et de bile. Elle rend également la motilité des intestins plus efficace.

Nos recommandations

  • L’huile de graines de carotte ne convient pas aux personnes atteintes d’épilepsie, car elle peut potentiellement déclencher une surstimulation, et n’est pas non plus conseillée pendant la grossesse.
  • Son utilisation fréquente augmente la sensibilité de la peau. Mieux vaut donc l’appliquer la nuit ou d’éveiller la lumière du soleil. De plus, il est recommandé de garder la peau couverte pendant 72 heures après en avoir appliqué ;
  • Il est déconseillé d’appliquer de l’huile essentielle de graine de carotte pure sur la peau sans l’avoir préalablement mélangé à de l’huile végétale comme de l’huile d’olive ou de l’huile de noix de coco ;
  • Un surdosage peut provoquer des vomissements et des convulsions. Il est recommandé de toujours consulter un praticien holistique naturel avant d’utiliser une huile essentielle.

5. L’huile essentielle de Manuka

Povenant de la plante Manuka indigène de Nouvelle-Zélande, l’huile essentielle de Manuka est un produit encore plus puissant que l’huile d’arbre à thé. Des études ont en effet démontré qu’elle présente une efficacité antimicrobienne plus forte que l’huile d’arbre à thé contre diverses bactéries résistantes aux antibiotiques.

Ses vertus

  • Elle a de puissantes propriétés antibactériennes, antibactériennes, anti-inflammatoires ;
  • En plus de soulager les douleurs dues aux ulcères peptiques (une blessure ouverte dans la garniture de l’œsophage, de l’estomac, ou du duodénum), elle a d’excellentes capacités antispasmodiques.

Nos recommandations

  • N’ingérez aucune huile essentielle sans en discuter avec votre médecin ;
  • Bien qu’aucun effet secondaire de l’huile essentielle de Manuka ne soit encore connu, il est préférable de rester prudent en cas de grossesse ou d’allaitement ;
  • La meilleure façon d’utiliser l’huile pure de Manuka est de l’appliquer par voie topique en la mélangeant toujours à quelques gouttes d’huile de support (huile d’amande douce, huile d’olive, huile de pépin de raisin, huile de tournesol…).

Dans tous les cas, quelles que soient les huiles essentielles utilisées, l’ingestion orale d’huiles essentielles est fortement déconseillée. Il est également toujours préférable de consulter un spécialiste de la médecine holistique pour connaître la bonne dose et la manière de mélanger les huiles essentielles avec les huiles de support. 

En général, 4 à 5 gouttes d’huile essentielle peuvent être mélangées avec 30 ml d’huile de support pour une application topique. Il est ensuite conseillé de couvrir la zone traitée avec un tissu chaud pour que les huiles puissent pénétrer profondément dans la peau et soulager la douleur.

Alternativement, il est possible d’utiliser 5 à 8 gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur et inhaler les vapeurs pendant 30 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.