Top 20 des antibiotiques naturels puissants et efficaces (2/2)

Top 20 des antibiotiques naturels puissants et efficaces (2/2)

Depuis la découverte des antibiotiques, les experts ont montré que jusqu’à 20% des patients traités présentent des effets secondaires indésirables allant de réactions allergiques légères à de graves troubles gastro-intestinaux. De plus en plus de personnes se tournent donc vers la médecine alternative qui inclue l’utilisation d’antibiotiques naturels. Après avoir présenté 10 antibiotiques naturels puissants et efficaces dans un précédent article, en voici 10 autres !

11. Neem

Le Neem est une plante médicinale reconnue pour ses propriétés antibactériennes, antipaludiques, antivirales et antifongiques. Il pourrait être utile pour réduire le risque de plaque dentaire en raison de sa propriété antimicrobienne. La propriété anti-inflammatoire et antioxydante du Neem aide à réduire les maux de dents et à améliorer la santé des gencives.

Le jus de feuilles de neem possède des propriétés antibactériennes et insecticides. C’est pourquoi il peut être utilisé pour gérer la gonorrhée (une maladie sexuellement transmissible) et la leucorrhée (pertes vaginales). Il peut également être appliqué pour gérer les troubles cutanés et administré sous forme de goutte nasale pour gérer l’infestation de vers dans le nez. 

Dans la médecine ayurvédique, le jus de feuilles de neem a également de nombreuses propriétés médicinales qui aident à traiter divers problèmes de santé. Il aide à éliminer l’infestation de vers lorsqu’il est pris par voie orale. Il aide également à soulager la toux et le rhume malgré la propriété Sita (froid). Les feuilles de neem aident également à éliminer les pellicules du cuir chevelu lorsqu’elles sont appliquées sur le cuir chevelu.

Notez que le Neem NE n’est pas toxique lorsque sa concentration est faible. Il est toutefois conseillé d’éviter sa surconsommation.

12. Clou de girofle

Utilisé pour assaisonner les aliments, le clou de girofle possède un potentiel antimicrobien. Selon une étude publiée dans Sultan Qaboos University Medical Journal, l’activité antimicrobienne du clou de girofle est due à l’eugénol, aux acides oléiques et aux lipides qu’il contient.

L’eugénol et les flavonoïdes présents dans le clou de girofle possèdent une activité anti-oxydante, anti-inflammatoire, antimicrobienne et inhibent la croissance des bactéries, des virus et des levures. Il agit également comme un expectorant et aide à expulser le mucus des voies respiratoires. Cela réduit les inflammations et aide à gérer la toux.

Comment l’utiliser ?

Prenez 1/4 g de poudre de clou de girofle puis faites-le bouillir dans 125 ml d’eau jusqu’à ce que le volume soit réduit à 1 / 4ème. Filtrez la préparation et buvez-la encore bien chaude.

13. Cannelle

D’après la revue publiée dans Nutriments, la cannelle est connue comme l’un des épices et des additifs aromatisants alimentaires les plus courants depuis l’Antiquité. Elle est par exemple utilisée comme arôme dans les bonbons et les chewing-gums en raison de l’effet agréable et rafraîchissant qui se développe dans la bouche. Elle présente également des effets bénéfiques sur la santé bucco-dentaire et est utilisée pour les maux de dents, les infections buccales, mais également pour éliminer la mauvaise haleine.

En outre, la médecine ayurvédique montre que la cannelle a de puissantes activités antiémétiques, antidiarrhéiques, anti-flatulentes et stimulantes, en plus de son effet coagulant contre les hémorragies.

De son côté, la médecine traditionnelle chinoise l’utilise comme neuroprotecteur en raison de ses puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. La cannelle possède également de puissantes propriétés antimicrobiennes et antibactériennes du fait de ses composés actifs tels que le cinnamaldéhyde et l’eugénol. Elle lutte ainsi efficacement contre les bactéries provoquant une pneumonie, une infection urinaire ou une infection cutanée par exemple.

Comment l’utiliser ?

Il existe de nombreuses façons de consommer de la cannelle. L’un de mes préférés est de faire mijoter l’écorce de cannelle du Sri Lanka dans une casserole d’eau et de verser le contenu dans une tasse. Vous pouvez ensuite réfrigérer la boisson et la consommer pendant plusieurs jours. Très rafraîchissant.

14. Lavande

La même étude précédente met en évidence la propriété antibactérienne de la lavande. Il a été prouvé que l’huile essentielle de lavande a une très bonne activité inhibitrice de croissance contre des staphylocoques résistants, la deuxième cause bactérienne d’intoxications alimentaires en France et les germes les plus fréquemment impliqués dans les infections contractées à l’hôpital.

Certaines études indiquent également que l’application d’huile de lavande en combinaison avec des huiles telles que le romarin et le bois de cèdre pourrait aider à favoriser la croissance des cheveux. Il protège également le cuir chevelu contre les infections grâce à sa propriété antibactérienne.

Comment l’utiliser ?

Prenez 4-5 gouttes d’huile de lavande ou selon vos besoins. Diluez-les avec une huile de support comme le romarin, le bois de cèdre ou le coco. Appliquez la préparation sur le cuir chevelu une fois par jour et trois fois par semaine pour traiter la chute des cheveux.

15. Graines de fenouil

Le fenouil est un antibiotique naturel utilisé pour traiter plusieurs affections bactériennes telles que les troubles gastro-intestinaux et les problèmes respiratoires. Ses propriétés antibactériennes et antimycosiques (contre les champignons microscopiques) sont dues à son principe actif majeur l’anéthol. Celui-ci constitue environ 80 % de l’huile essentielle.

Dans une étude publiée dans Postepy Dermatol Alergol, les graines de fenouil se sont révélées puissantes contre les bactéries S.aureus qui provoquent des troubles cutanés tels que les boutons, les furoncles, la cellulite et les infections de la peau. Cette étude a également conclu que les nombreuses découvertes citées seront utiles pour limiter l’émergence d’une résistance aux antibiotiques.

Les graines de fenouil aident également à réduire la mauvaise haleine grâce à ses propriétés antimicrobiennes, inhibent la croissance des bactéries dans la bouche et combattent la mauvaise haleine. Mâcher des graines de fenouil augmente lentement la production de salive dans la bouche et aide à rafraîchir l’haleine.

16. Myrtilles

Les myrtilles sont riches en phénols, flavonoïdes et polyphénols, des composés qui possèdent une propriété antimicrobienne. Selon une étude publiée dans Microbiol alimentaire, elle lutte contre des bactéries telles que l’Escherichia coli, L. monocytogenes, une bactérie responsable de la listériose, une maladie infectieuse rare, mais grave ainsi que la salmonelle, l’une des principales causes d’intoxication alimentaire.

En plus d’avoir une action antibactérienne au niveau intestinal, elle agit sur la zone urinaire puisqu’elle inhibe notamment l’adhésion du colibacille dans la vessie. En outre, la myrtille aide à maintenir la santé des bonnes bactéries (lactobacilles) présentes dans notre système digestif.

En effet, selon plusieurs recherches sur les bienfaits pour la santé des myrtilles, la consommation de baies favorise la croissance de bactéries productrices de mucine favorables qui peuvent protéger la muqueuse du tractus gastro-intestinal. Cela peut atténuer l’inflammation intestinale et systémique inférieure et améliorer les résultats métaboliques.

17. Piments

Les piments, utilisés à des fins médicales depuis l’Antiquité, contiennent un composé actif appelé capsaïcine qui détient une grande activité antibiotique. Outre ses multiples propriétés pharmacologiques et physiologiques (soulagement de la douleur, prévention du cancer et effets cardiovasculaires et gastro-intestinaux bénéfiques), la capsaïcine a attiré l’attention de nombreux chercheurs en raison de son activité antimicrobienne et antivirulente.

Une étude publiée en ligne a par exemple démontré l’activité antibactérienne de ce composé vital contre Streptococcus pyogenes qui est un pathogène humain majeur avec une prévalence élevée dans le monde. Les manifestations cliniques vont d’infections purulentes non invasives et autolimitantes du pharynx et de la peau à des infections sévères et invasives telles que la fasciite nécrosante (une infection rare de la peau et des tissus sous-cutanés profonds), la septicémie (une infection grave, qui se propage dans l’organisme par voie sanguine), le syndrome de type choc toxique.

18. Huile essentielle de citronnelle

L’huile essentielle de citronnelle est utilisée pour son arôme, ses propriétés bactéricides, sa saveur et ses propriétés médicinales. Elle contient du citronellal, une molécule à action sédative, et du géraniol, un alcool au parfum de rose, qui sont efficaces contre le développement des bactéries. Ces deux molécules rendent également cette huile essentielle fongicide pour empêcher les champignons de se développer.

Elle est notamment recommandée pour traiter les mycoses, dont le candida albicans, principale source des candidoses du vagin, de la bouche ou du système digestif.

La citronnelle est également utilisée comme remède naturel pour guérir les plaies et aider à prévenir les infections. Une recherche de 2010 par exemple a révélé que l’huile essentielle de citronnelle était efficace contre certaines bactéries résistantes aux médicaments, y compris celles qui causent :

  • Les infections cutanées ;
  • Une pneumonie ;
  • Les infections sanguines ;
  • Les infections intestinales graves.

Comment l’utiliser ?

Pour traiter une infection cutanée par exemple, il suffit de mélanger 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de citronnelle dans 3 gouttes d’huile de calendula et d’appliquer le mélange sur la zone touchée 3 fois par jour.

19. Huile essentielle d’arbre à thé

L’huile essentielle d’arbre à thé est utilisée pour traiter plusieurs maladies depuis près de 100 ans. Selon une étude publiée dans Clinical Microbiology Reviews, le composé terpénique de cette huile est responsable de son activité antibactérienne. Il élimine plusieurs bactéries et virus communs responsables de maladie, notamment E. coli, S. pneumoniae et H. influenzae.

Cette l’huile essentielle volatile est est utilisée dans de nombreuses formulations topiques pour traiter les infections de la peau et des muqueuses. D’ailleurs, il s’agit d’un désinfectant naturel idéal pour les mains.

L’huile essentielle d’arbre à thé est également bénéfique pour gérer l’acné légère à modérée, car elle inhibe la croissance des bactéries responsables de l’acné. En raison de ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, l’infusion de feuilles d’arbre à thé pourrait être bénéfique dans la gestion des maux de gorge.

Elle peut aussi être utilisée pour les problèmes de cheveux : elle nourrit les racines des cheveux et réduit les problèmes de cuir chevelu et de cheveux tels que les poux et les pellicules.

Comment l’utiliser ?

Si vous souhaitez utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé pour traiter une infection de la peau comme l’acné, appliquez quotidiennement 5% de gel sur les zones touchées. Pour traiter la mycose des ongles, appliquez la solution à 100% deux fois par jour pendant 6 mois.

20. Thé vert

Produit à partir de jeunes feuilles de Camellia sinensis L., le thé est l’une des boissons les plus populaires au monde. Il est cultivé dans plus de 30 pays à travers le monde, dont 78% est noir, 20% est vert et 2% est oolong. Les thés verts et oolong sont principalement consommés dans les pays d’Asie de l’Est tels que la Chine, le Japon et Taiwan.

Les polyphénols du thé sont bien connus pour leurs propriétés antioxydantes et antibactériennes. Selon une étude publiée dans Pharmacognosy Research, l’activité antibactérienne diminue lorsque l’étendue de la fermentation du thé est augmentée, ce qui implique une activité plus forte dans le thé vert que dans le thé noir.

Les catéchines du thé vert, en particulier l’EGCG et l’ECG, ont une activité antibactérienne contre les bactéries à Gram positif et négatif. C’est pourquoi il est conseillé de consommer le thé dès l’apparition des symptômes de la maladie, comme d’une angine d’origine bactérienne par exemple. D’ailleurs, il a un effet puissant contre les coups de froid lorsqu’il est infusé à haute température dans de l’eau bouillante, pour extraire une grande quantité de ces polyphénols.

De la même manière, le thé vert peut prévenir la carie dentaire en inhibant les bactéries buccales.  

Conclusion

La plupart des antibiotiques se défendent spécifiquement contre un certain type de famille de micro-organismes. Cependant, l’ail a la capacité de lutter contre un spectre plus large de microbes, ce qui en fait l’un des meilleurs antibiotiques naturels.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’ils sont utilisés de la bonne manière, les antibiotiques naturels peuvent être très efficaces pour traiter les infections sans provoquer d’effets secondaires. Il est à noter que dans les temps anciens, les antibiotiques naturels étaient la seule option pour traiter divers types d’infections et cela fonctionnait très bien pour eux.

Et ne l’oubliez pas, les antibiotiques naturels sont plus sûrs que les capsules d’antibiotiques. Cependant, ils ont un problème de réaction avec les médicaments et doivent faire l’objet de recherches approfondies en fonction des médicaments que vous consommez. N’hésitez donc pas à vous renseigner s’ils ne présentent pas de réactions indésirables pouvant altérer votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.