La réflexologie plantaire, une pratique thérapeutique reconnue par la science

La réflexologie plantaire, une pratique thérapeutique reconnue par la science

Chaud, froid, douleur… Le corps humain enregistre différentes sensations grâce aux terminaisons nerveuses situées au niveau des muscles, des viscères ou de la peau. À eux seuls, nos pieds en compte 7200 où chaque point correspond à une partie du corps, un organe, une glande. La réflexologie plantaire se base sur ces points pour soulager les douleurs liées aux  nerfs. Vous souffrez de migraines, maux de dos, troubles de respiration, stress… ? Cette médecine alternative est la solution à toutes vos douleurs…

La réflexologie, une thérapie réparatrice et préventive

L’intérêt de la réflexologie, pratique de médecine traditionnelle chinoise, qu’elle soit des pieds ou des mains, est de pouvoir ressentir un réel bien-être. Cette pratique thérapeutique aide le corps à s’auto-guérir en pressant fortement les zones réflexes sur les pieds, la paume des mains et les oreilles avec le bout des doigts. Chaque zone permet de réguler un organe.

Différente du massage, elle ressemble davantage au shiatsu, une thérapie manuelle japonaise, holistique et énergétique. Elle ne permet pas de guérir des maladies particulières, mais plutôt à déclencher les réactions qui permettent au corps de s’auto-guérir. Elle soulage ainsi efficacement les douleurs organiques comme les migraines, les maux de dos, les troubles prémenstruels,  le stress, ou encore les troubles de la respiration.

Cette médecine réparatrice et préventive répond ainsi aux exigences de chacun. Du fait de ses pratiques thérapeutiques particulières et efficaces, elle vient compléter la médecine conventionnelle.

La réflexologie plantaire aide à gérer son stress

Des travaux de recherche menés dans le monde entier prouvent régulièrement l’efficacité de la réflexologie plantaire pour réduire le stress, de l’angoisse et même de la dépression.

Selon le Dr Xavier Magnac, médecin généraliste, réflexologue et formateur spécialisé en réflexologie :

On suppose que chaque stimulation sur un point transmet un message nerveux jusqu’au cerveau, ensuite répercuté vers le système nerveux qui va s’autoréguler. On peut agir par ce biais sur de nombreux troubles et douleurs.

En 2015, par exemple, un essai d’observation a été effectué par le Dr Bernard Payrau, le Dr Nadine Quere ou d’autres thérapeutes français sur le sujet. L’étude, publiée dans l’International Journal of Therapeutic Massage & Bodywork, a permis de comparer l’efficacité de la réflexologie pour gérer le stress par rapport à l’hypnose et à la musicothérapie. Les scientifiques ont démontré que la réflexologie et l’hypnose ont le même effet anti-stress, la première étant plus efficace que la musicothérapie. En effectuant 2 séances hebdomadaires de réflexologie, celle-ci stimule le sommeil.

Cette pratique est également nécessaire dans le cadre de la préparation ou de l’accompagnement lors d’une épreuve angoissante comme une opération chirurgicale ou un traitement lourd, si le patient est atteint de cancer par exemple.

Des travaux de recherches publiées en 2010 dans l’European Journal of Cancer ont démontré qu’une séance par semaine de réflexologie durant 8 semaines permettait de réduire l’anxiété. Celle-ci a été réalisée sur des patientes ayant subi une réduction mammaire.

En 2014, une étude publiée dans la revue médicale Complementary Therapies in Clinical Practice a également examiné les effets de la réflexologie plantaire sur l’anxiété chez 80 patients ayant reçu un pontage aorto-coronarien  après chirurgie. Ils ont été répartis en deux groupes : un groupe expérimental et un groupe témoin. Le premier a reçu la réflexologie plantaire sur leur pied gauche durant 20 minutes par jour pendant 4 jours. Le second groupe a reçu un massage doux avec de l’huile durant 1 minute. L’étude a démontré que cette technique de thérapie complémentaire permet bel et bien de réduire et soulager l’anxiété. 

La réflexologie plantaire, une thérapie intéressante contre le cancer du sein

Dans certains cas, la réflexologie est nécessaire, voire indispensable pour traiter des maladies chroniques, dont les traitements sont lourds pour les patients.

Le National Cancer Institute a publié une étude défendant la nécessité d’ajouter la médecine traditionnelle dans le traitement des femmes atteintes du cancer du sein. C’est une étude pionnière qui plaide que le traitement conventionnel du cancer du sein nécessite la réflexologie plantaire pour améliorer la régulation des organes.

L’étude a été faite sur 385 femmes assujetties au traitement du cancer du sein par chimiothérapie ou traitement hormonal. Les participantes ont été réparties en trois groupes : une partie suivie et traitée par un médecin réflexologue, une autre bénéficiant d’un massage placebo (un massage général du pied) et une dernière utilisant le traitement classique sans toucher aux pieds.

L’évaluation de la réflexologie, qui s’est déroulée à 5 semaines puis à 11 semaines, a dévoilé que les améliorations sont plus physiques que psychologiques. Chez les patientes ayant été traitées par la réflexologie, les médecins ont constaté une forte amélioration de leur système ventilatoire. Les dyspnées, la sensation de gêne respiratoire qui apparaissent souvent à la suite d’un cancer du sein, ont été considérablement réduites. Monter les escaliers, faire les courses, s’habiller et tous les petits gestes du quotidien ont été plus faciles à réaliser. Et contre toute attente, la dépression, l’anxiété et les états qui affectent le mental n’ont pas été traités.

Autre résultat intéressant : le groupe ayant reçu le massage général du pied a été moins fatigué, beaucoup moins par rapport au premier groupe sous réflexologie.

La Réflexologie plantaire contre les douleurs neuropathiques

Outre le fait de favoriser le bien-être, de réduire le stress, l’anxiété, la fatigue, la réflexologie plantaire réduit les douleurs liées aux nerfs. Rappelons que les sensations anormales sont liées à l’altération de la partie sensorielle du nerf, provoquant comme des décharges électriques, des coups de poignard parfois, et généralement des fourmillements, picotements et/ou brûlures.

D’après le Dr Gerard Mick, neurologue et neurobiologiste :

La sensibilité du nerf est modifiée, il envoie alors de ‘mauvaises’ informations au système nerveux, ce qui provoque des sensations anormales.

Concrètement, dans la réflexologie plantaire, chaque zone du corps correspond à une zone précise sur la voûte des pieds. Elle se base sur la cartographie des « méridiens » du pied. Certes, la science ne reconnait pas encore ce concept, mais les douleurs neuropathiques peuvent réellement être dissipées avec un massage du pied.

Le Dr Mick ajoute que :

Ce sont des douleurs difficiles à traiter par les traitements conven­tionnels, car elles concernent des modifications du fonction­nement du système nerveux.

Nathalie Thouly, médecin réflexologue, a également ajouté à l’occasion de son intervention au CHU de Clermont-Ferrand qu’ « Il existe des médicaments pour les (douleurs neuropathiques) soulager comme les antidépresseurs ou des anti-épileptiques, mais tous les patients n’y sont pas réceptifs ». Elle admet l’inexistence de données scientifiques claires, mais est convaincue des répercussions positives des expériences sur la réflexologie plantaire sur les patients.

Pour Véronique Brun, responsable de santé des centres de dialyse d’Aural à Lyon, affirme que « Le but est d’arriver à un niveau acceptable de douleurs ». Il a été démontré une diminution palpable du niveau de la douleur grâce à cette pratique thérapeutique. Les médecins administrent en effet moins d’antalgiques aux malades sans compter que la mobilité est largement améliorée du fait d’une meilleure souplesse des pieds. Des résultats que l’on observe sur le long terme.

La réflexologie en pratique

Pour le Dr Xavier Magnac, médecin généraliste, réflexologue et formateur spécialisé en réflexologie, le nombre de séances dépend de l’ancienneté de trouble. Pour traiter un stress léger par exemple, une ou deux séances peuvent suffire. Mais généralement, il faut 5 séances en moyenne lorsque l’on recourt à la réflexologie plantaire.

En pratique, le thérapeute propose toujours une première séance de 45 minutes. Cette première expérience permettra déjà de ressentir de premières améliorations. Les séances suivantes quant à elles seront plus courtes, entre 20 à 30 minutes, avec une pause d’une à trois semaines entre elles selon l’intensité des maux. Mais si aucun changement n’est observé au bout de la troisième séance, cela signifie dans la plupart des cas que le traitement n’a aucun effet sur le patient. Mieux vaut donc arrêter.

Attention, étant donné que cette pratique thérapeutique modifie la circulation du sang dans les veines, elle est contre-indiquée chez les personnes souffrant de phlébite ou thrombose veineuse (l’obstruction d’une veine par un caillot sanguin). En revanche, il n’y a pas de contre-indications particulières dans les patients atteints de cancer. Il s’agit même d’un traitement recommandé et pratiqué régulièrement dans plusieurs instituts de cancérologie. Le thérapeute doit également s’assurer que le pied ne soit pas infecté, blessé ou ne présente pas de douleurs avant de commencer.

Quelques exercices de réflexologie plantaire à faire chez soi

Pour stimuler les points réflexes des pieds et des mains, utilisez le bout de vos doigts, une balle de golf, une bouteille vide ou tout autre objet ayant la forme d’un cylindre tout simplement. À titre d’exemple, vous pouvez très bien pratiquer ces exercices chez vous :

  • Exercice 1 : À l’aide d’une bouteille vide ou d’un rouleau à pâtisserie, stimulez les terminaisons nerveuses de votre pied en le roulant avec votre pied et en faisant des va-et-vient dessus. Pour stimuler les zones réflexes, pensez à incliner votre pied vers l’avant et l’arrière ;
  • Exercice 2 : Posez au creux de votre voûte des pieds une balle de golf que vous appuyiez fortement à l’aide de la paume de votre main. Déplacez l’objet de manière circulaire et en insistant sur les zones sensibles.

Dès les premières pressions, vous ressentirez les points qui vous font mal et au contraire qui vous procurent du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.