La solitude, un problème de santé mentale croissant avec la Covid-19

La solitude, un problème de santé mentale croissant avec la Covid-19

Alors que le nombre de cas de COVID-19 continue d’augmenter partout à travers dans le monde, y compris en France, les études faisant état d’un problème de santé mentale (solitude croissante, dépression et idées suicidaires), selon les résultats d’une nouvelle étude américaine, augmentent également…

La solitude est une soif de proximité sociale avec les autres

Du mois d’avril au mois de septembre 2020, William « Scott » Killgore, PhD, professeur de psychiatrie au University of Arizona College of Medicine, Tucson et directeur du laboratoire de neurosciences sociales, cognitives et affectives, a mené une étude sur l’impact des restrictions sanitaires dues au Covid-19.

Les résultats, récemment publiés dans la revue Psychiatry Research ont démontré que l’état de solitude semble avoir augmenté au cours de la pandémie aux États-Unis, et était particulièrement important pour les personnes soumises au confinement et aux gestes barrières.

La solitude est une soif de proximité sociale avec les autres», a déclaré le Dr Killgore. «Les gens se sentent de plus en plus seuls alors que la pandémie se prolonge. Nous avons besoin d’autres personnes, mais le confinement et les restrictions sanitaires nous séparent et cette soif de proximité ne cesse de croître (…) Tout comme lorsqu’une personne a faim de nourriture, elle est prête à faire tout ce qui est en son pouvoir pour satisfaire cette faim.

La solitude, associée à la dépression et des pensées suicidaires

Durant six mois, l’équipe de recherche a interrogé 6 186 adultes des 50 États et du District de Columbia (États-Unis). Du mois d’avril à septembre 2020, environ 1000 participants ont répondu à une série de questions en ligne via la plateforme de crowdsourcing Amazon Mechanical Turk.

Deux questionnaires ont été utilisés : le UCLA Loneliness Scale-3 et le Patient Health Questionnaire-9, les outils de mesure les plus largement utilisés et les mieux validées pour mesurer la solitude, la dépression et la pensée suicidaire.

Sur une échelle de 80 points, un score de 47 ou plus était considéré comme un niveau de solitude supérieur à la moyenne. Le pourcentage de participants qui ont obtenu des scores dans la fourchette de solitude élevée a augmenté de manière significative tout au long des six mois, en particulier pour ceux qui devaient rester chez eux ou se loger sur place. En septembre 2020, 64% de ceux qui ont déclaré être en lock-out ou grève patronale se situaient dans la fourchette de solitude élevée, contre 48% de ceux qui ont déclaré vivre sans ces restrictions.

De plus, la solitude était positivement corrélée avec une plus grande dépression et des pensées suicidaires.

Un problème de santé mentale profond, aggravé avec le Covid-19

Les résultats sur la solitude sont alignés sur d’autres rapports indiquant que les personnes vivent une crise de santé mentale. De plus, a solitude est fortement liée aux maladies cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux (AVC), à la démence, à l’anxiété, à la dépression, aux visites à l’hôpital, au suicide et à la mortalité toutes causes confondues.

Selon le Dr Killgore, la solitude est un problème de santé mentale profond qui s’est progressivement aggravé durant la pandémie, et ce, continuellement. Les dirigeants du gouvernement, les décideurs et les personnels de santé, principalement ceux qui se penchent sur la santé mentale, devraient prendre en compte les conséquences psychiatriques et physiques de la solitude et de l’isolement social, ajoute-t-il.

Il s’agit d’un paramètre important à considérer alors que les décideurs planifient les prochaines mesures en santé publique pour lutter à long terme contre la crise sanitaire.

One thought on “La solitude, un problème de santé mentale croissant avec la Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.