12 bienfaits du café sur la santé (prouvés par la science)

12 bienfaits du café sur la santé (prouvés par la science)

Le café est l’une des boissons les plus populaires au monde. Grâce à son taux élevé d’antioxydants et de nutriments, et principalement de caféine, plusieurs études démontrent que les buveurs de café ont un risque beaucoup plus faible d’attraper plusieurs maladies graves (diabète de type 2, cancer, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer…), voire de décès. Zoom sur les 12 principaux bienfaits du café sur la santé.

1. Améliorer les performances physiques

La caféine stimule votre système nerveux, signalant aux cellules adipeuses de décomposer la graisse corporelle. Mais il augmente également les niveaux d’épinéphrine (adrénaline) dans votre sang, ce qui permet d’améliorer les performances physiques. Selon cette étude sur les effets de la caféine, ingérer de la caféine avant un exercice physique dans un environnement chaud entraîne une augmentation de l’épinéphrine plasmatique, sans effet sur la noradrénaline, un composé organique qui joue le rôle d’hormone adrénergique et de neurotransmetteur.

D’un autre côté, la combinaison de caféine et de froid pendant l’exercice augmente également l’épinéphrine plasmatique et le métabolisme des lipides, mais diminue le métabolisme des glucides. Compte tenu de ces effets, il n’est pas surprenant que la caféine puisse améliorer les performances physiques de 11 à 12% en moyenne. Par conséquent, il est logique de prendre une bonne tasse de café environ une demi-heure avant de vous rendre au gymnase.

2. Booster son énergie et rendre plus intelligent

Le café peut aider les gens à se sentir moins fatigués et à augmenter leur niveau d’énergie. C’est parce qu’il contient un stimulant appelé caféine – la substance psychoactive la plus consommée dans le monde. En effet, les bienfaits réputés d’une consommation modérée de caféine comprennent des améliorations de l’endurance physique, des fonctions cognitives, en particulier la vigilance et la vigilance, l’humeur et la perception de la fatigue. Plusieurs études ont rapporté des bénéfices associés à des apports faibles à modérés en caféine (37,5 à 450 mg par jour).

Selon une étude dans Brain Research Reviews, la caféine agit sur le système nerveux central. Elle augmente le métabolisme énergétique dans tout le cerveau, mais diminue en même temps le flux sanguin cérébral. Après avoir bu du café, la caféine est absorbée dans votre circulation sanguine. De là, il se rend dans votre cerveau puis bloque l’adénosine, un neurotransmetteur inhibiteur. Lorsque cela se produit, la quantité d’autres neurotransmetteurs comme la norépinéphrine et la dopamine augmente, ce qui entraîne une augmentation du déclenchement des neurones.

De nombreuses études contrôlées chez l’homme montrent également que le café améliore divers aspects des fonctions cérébrales, comme la mémoire, l’humeur, la vigilance, la fonction mentale générale. Selon cette étude par exemple, 32 mg de caféine, typique de la dose trouvée dans une seule portion d’une boisson au cola, et moins que celle trouvée dans une seule tasse de café ou une seule dose de médicaments en vente libre, amélioration significative de la vigilance auditive et du temps de réaction visuelle. Pourtant, aucun effet indésirable sur le comportement, tel qu’une anxiété accrue ou une altération des performances motrices, n’a été noté.

3. Lutter contre la dépression

La dépression est un trouble mental grave qui entraîne une qualité de vie considérablement réduite. Il s’agit d’un phénomène très courant, car environ 4,1% des personnes aux États-Unis répondent actuellement aux critères de la dépression clinique. Avec la pandémie du coronavirus et le confinement, cet état est d’autant plus inquiétant partout dans le monde, y compris en France.

Selon CoviPrev, une enquête nationale de Santé publique France, le taux des états dépressifs est de 21 % en population générale au 12 novembre 2020, soit deux fois plus que fin septembre 2020. Une hausse très importante par rapport à la période avant l’apparition du Covid-19, car 10 % de la population a connu un épisode dépressif dans l’année.

La caféine est le stimulant du système nerveux central le plus largement utilisé dans le monde, avec environ 80% consommé sous forme de café. Cependant, les études qui analysent de manière prospective la relation entre la consommation de café ou de caféine et le risque de dépression sont rares.

Dans une étude publiée en 2011, un total de 50 739 femmes américaines (âge moyen, 63 ans) exemptes de symptômes dépressifs au départ (en 1996) ont fait l’objet d’un suivi prospectif jusqu’au 1er juin 2006. Dans cette vaste étude longitudinale, les chercheurs ont constaté que le risque de dépression diminue avec l’augmentation de la consommation de café caféiné. Les femmes qui buvaient 4 tasses de café ou plus par jour avaient un risque 20% plus faible de devenir déprimées.

4. Profiter des nutriments essentiels

De nombreux nutriments contenus dans les grains de café se retrouvent dans le café infusé. Une seule tasse de café (100 ml) contient :

  • Vitamine B2 : 11% de l’apport quotidien de référence ;
  • Vitamine B5 : 6% ;
  • Manganèse et potassium : 3% ;
  • Vitamine B3 : 2% ;
  • Potassium : 77 mg ;
  • Magnésium : 6,8 mg ;
  • Calcium : 3 mg.

5. Faire le plein d’antioxydants  

Pour les personnes qui suivent un régime alimentaire occidental standard, le café peut être l’un des éléments les plus sains de leur alimentation. En fait, le café est assez riche en antioxydants. Arne Svilaas, Amrit Kaur Sakhi, et leur équipe de chercheurs ont prouvé dans une étude publiée en 2004 que le café, le vin et les légumes étaient significativement corrélés avec la zéaxanthine alimentaire, le bêta-carotène et l’alpha-carotène.

Ces données concordent avec l’hypothèse que les antioxydants alimentaires autres que les antioxydants bien connus contribuent à notre défense antioxydante. Étonnamment, le café était le principal contributeur à l’apport total en antioxydants.   

6. Réduire le risque de diabète de type 2

Le diabète de type 2 est un problème de santé majeur qui touche actuellement des millions de personnes dans le monde. En France, il touche près de 2 000 000 de personnes, sa fréquence étant en forte croissance dans le pays.  Il se caractérise par une glycémie élevée causée par une résistance à l’insuline ou une capacité réduite à sécréter de l’insuline. Pour une raison quelconque, les buveurs de café ont un risque considérablement réduit de diabète de type 2.

Des études observent que les personnes qui boivent le plus de café ont un risque 23 à 50% inférieur de contracter cette maladie. Cette étude datant de 2009 par exemple a démontré que boire du café ou du thé est associé à une diminution du risque de diabète de type 2, qui ne peut s’expliquer par des effets du magnésium, du potassium, de la caféine ou de la pression artérielle. La consommation totale d’au moins trois tasses de café ou de thé par jour peut réduire le risque de diabète de type 2.

Selon une vaste revue de 18 études portant sur un total de 457922 personnes, chaque tasse de café quotidienne était associée à une réduction de 7% du risque de diabète de type 2. Des associations similaires ont également été signalées pour le café décaféiné et le thé.

7. Protéger de la maladie d’Alzheimer  

La maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus courante et la principale cause de démence dans le monde. Selon les dernières estimations publiées par le Ministère des Solidarités et de la Santé, 1 200 000 personnes pourraient être touchées par la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée en France. 750 000 personnes seraient diagnostiquées.

Alors qu’elle affecte généralement les personnes de plus de 65 ans et qu’il n’y aucun remède connu jusqu’à maintenant, il existe plusieurs petites habitudes à adopter pour prévenir la maladie. Cela inclut les conseils habituels comme manger sainement et faire de l’exercice, mais boire du café peut également être incroyablement efficace.

Plusieurs études montrent que les buveurs de café ont jusqu’à 65% moins de risque d’avoir la maladie d’Alzheimer. Cette étude menée par Alexandre de Mendonça, Laboratoire de Neurosciences,Faculté de Médecine de Lisbonne, par exemple, a prouvé que la consommation de caféine était associée à un risque significativement plus faible de la maladie d’Alzheimer, indépendamment d’autres variables de confusion possibles. Ces résultats, s’ils sont confirmés par de futures études prospectives, peuvent avoir un impact majeur sur la prévention de la maladie.

8. Réduire le risque de maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus courante, juste après la maladie d’Alzheimer. En France, le nombre de patients atteints de la maladie pourrait augmenter de 56% avec 1 personne sur 120 de plus de 45 ans touchée (source).

Elle est causée par la mort de neurones générateurs de dopamine dans le cerveau. Comme pour la maladie d’Alzheimer, il n’existe aucun remède connu, ce qui rend sa prévention encore plus importante. Des études montrent par exemple que les buveurs de café ont un risque beaucoup plus faible d’attraper la maladie de Parkinson, avec une réduction du risque allant de 32 à 60%. Selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, le mécanisme est lié à la consommation de caféine et non à d’autres nutriments contenus dans le café.

9. Réduire le risque d’AVC

On prétend souvent que la caféine peut augmenter la tension artérielle. Cela est vrai, mais avec une augmentation de seulement 3 à 4 mm / Hg, l’effet est faible et se dissipe généralement si l’on boit du café régulièrement.

Cependant, cela peut persister chez certaines personnes, alors mieux vaut ne pas l’oublier si vous avez une pression artérielle élevée. Cela étant dit, les études ne soutiennent pas l’idée que le café augmente le risque de maladie cardiaque. Au contraire, il existe des preuves que les femmes qui boivent du café de manière modérée et régulièrement ont un risque réduit de maladie coronarienne.

Certaines études montrent également que les buveurs de café ont un risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) 20% plus faible. Selon cette étude réalisée sur 1 066 718 personnes dans les centres de santé publique du Japon, la consommation de café était associée à un faible risque de maladie cardiovasculaire et d’infarctus cérébral. Une consommation plus élevée de thé vert ou de café a réduit les risques de maladie cardiovasculaire et d’AVC, en particulier en cas d’hémorragie intracérébrale.

10. Réduire le risque de cancer

Le cancer, l’une des principales causes de décès au monde, se caractérise par une croissance cellulaire incontrôlée dans le corps. Le café semble protéger contre deux types de cancer : le cancer du foie et le cancer colorectal.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le cancer du foie est la troisième cause de décès dû au cancer dans le monde, tandis que le cancer colorectal occupe la quatrième place. Pour minimiser les risques, des études montrent que les buveurs de café ont jusqu’à 40% moins de risque de cancer du foie.

De plus en plus de preuves scientifiques indiquent en effet que la consommation de café peut protéger contre les lésions hépatiques et réduire le risque de cancer du foie. Cette étude publiée en 2007 par exemple a prouvé qu’une augmentation de la consommation de 2 tasses de café par jour était associée à une réduction de 43% du risque de ce type de cancer.

De même, une étude portant sur 489 706 personnes a révélé que ceux qui buvaient 4 à 5 tasses de café par jour avaient un risque plus faible de risque de cancer colorectal. Par rapport aux non-buveurs, les buveurs de 4 à 5 tasses de café par jour et ≥ 6 tasses de café par jour avaient un risque plus faible (16%) de cancer du côlon, en particulier de tumeurs proximales.  

11. Protéger le foie

Votre foie est un organe étonnant qui remplit des centaines de fonctions importantes. Plusieurs maladies courantes affectent principalement le foie, notamment l’hépatite et la stéatose hépatique. Beaucoup de ces conditions peuvent entraîner une cirrhose, dans laquelle votre foie est largement remplacé par du tissu cicatriciel.

Fait intéressant, le café peut protéger contre la cirrhose du foie. Les personnes qui boivent 4 tasses ou plus par jour ont un risque jusqu’à 80% en moins d’attraper la maladie. Une étude menée par Arthur L. Klatsky par exemple a avancé l’hypothèse qu’il existe un ingrédient dans le café qui protège contre la cirrhose, en particulier la cirrhose due à l’alcool.

12. Aider à vivre plus longtemps

Étant donné que les buveurs de café sont moins susceptibles de contracter de nombreuses maladies, il est logique que le café puisse aider à vivre plus longtemps. Plusieurs études indiquent que les buveurs de café ont un risque de décès plus faible. Dans cette étude publiée en 2008, la consommation de café était associée à une réduction de 20% du risque de décès chez les hommes et de 26% du risque de décès chez les femmes, entre 18 et 24 ans.

Cet effet apparaît particulièrement fort chez les personnes atteintes de diabète de type 2. En général, le diabète de type 2 augmente le risque de mortalité par maladie cardiovasculaire (MCV) d’environ trois fois par rapport aux sujets non diabétiques. Les mécanismes suggérés pour cet effet comprennent une augmentation de l’athérosclérose, de l’hypercoagulabilité et de l’hypertension. Dans une étude réalisée sur 20 ans, les personnes atteintes de diabète qui buvaient  2 tasses ou plus de café par jour avaient un risque de décès de moins de 30%.

Il a été suggéré que le stress oxydatif est le facteur pathogène commun conduisant à la résistance à l’insuline, au dysfonctionnement des cellules bêta, à une altération de la tolérance au glucose et enfin au diabète de type 2.

Pour conclure

Le café est une boisson très populaire dans le monde qui présente un certain nombre d’avantages impressionnants pour la santé. Non seulement votre tasse quotidienne peut vous aider à vous sentir plus énergique, à brûler les graisses et à améliorer vos performances physiques, mais elle peut également réduire votre risque de développer plusieurs affections, telles que le diabète de type 2, le cancer et la maladie d’Alzheimer et de Parkinson. Le café peut même augmenter la durée de vie ! Si vous appréciez son goût et tolérez sa teneur en caféine, n’hésitez donc pas à vous en servir une tasse ou plus tout au long de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.