Top 9 des remèdes naturels contre l’eczéma

Top 9 des remèdes naturels contre l’eczéma

Crèmes, bandage, shampooing traitant, lotions, antibiotiques… les types de traitement pour l’eczéma sont nombreux. Mais il existe des remèdes naturels qui ne peuvent pas guérir l’eczéma certes, mais qui peuvent aider à gérer les symptômes et à prévenir les poussées… 

1. Le miel

Traditionnellement, le miel est utilisé dans le monde entier pour traiter les troubles cutanés avec une étiologie microbiologique et immunologique. En médecine ayurvédique, par exemple, le miel est utilisé pour traiter les coupures et les plaies, l’eczéma, la dermatite, les brûlures et la gangrène de Fournier (Deshpande & Kulkani, 2010 ; Ediriweera & Premarathna, 2012 ).

Dans la pratique clinique moderne, le miel de manuka, produit par les abeilles mellifères se nourrissant du manuka est appliqué localement dans le traitement des plaies (Irish, Blair et Carter, 2011 ). Il a été approuvé pour une utilisation clinique dans des pays tels que la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni.

Les propriétés curatives du miel pour la peau ont été largement attribuées à ses propriétés antimicrobiennes; une pléthore d’études in vitro ont démontré l’activité antimicrobienne de miels du monde entier contre des microbes dermatologiquement importants.

Les conclusions d’une cette revue publiée en 2015 confirment ainsi que le miel peut aider à guérir les plaies et à stimuler le fonctionnement du système immunitaire, ce qui signifie qu’il peut aider le corps à combattre les infections.

 Comment l’utiliser ?

Essayez de tamponner un peu de miel sur la zone infectée. Les produits au miel de Manuka conçus pour le soin des plaies et l’application cutanée sont également disponibles dans de nombreuses pharmacies et magasins spécialisés.

2. Le gel d’aloe vera

Le gel d’aloe vera est dérivé des feuilles de la plante d’aloès. Il est utilisé depuis des siècles pour aider à traiter un large éventail de maladies cutanées, dont l’eczéma. Plusieurs chercheurs se sont penchés sur le sujet comme cette étude publiée en 2015 dans le Journal of Traditional and Complementary Medicine. Elle a examiné les propriétés biologiques et de l’efficacité clinique de l’Aloe vera. Les chercheurs ont rapporté que le gel interne dans les feuilles avait plusieurs propriétés:

  • Antibactérien ;
  • Antimicrobien ;
  • Antitumorales ;
  • Antiarthritiques ;
  • Anticancéreuses ;
  • Antidiabétiques.

Cette revue se concentre sur la composition détaillée du gel d’Aloe vera, dont ses divers phytocomposants ayant diverses propriétés biologiques qui aident à améliorer la santé et à prévenir les maladies. Ses effets antibactériens et antimicrobiens peuvent par exemple prévenir les infections cutanées, dont l’eczéma, qui sont plus susceptibles de se produire lorsqu’une personne a la peau sèche et craquelée. Les propriétés cicatrisantes de l’aloès peuvent également apaiser la peau cassée et favoriser la guérison.

Comment l’utiliser ?

Commencez par appliquer une petite quantité de gel pour vérifier la sensibilité de la peau. Si aucune réaction ne se produit, vous pouvez l’appliquer sur les zones touchées par l’eczéma matin et soir jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Recommandation :

Parfois, l’aloe vera peut provoquer des brûlures ou des picotements, car la sève (ou latex) se trouve directement sous la cuticule externe. Ce liquide au goût amer et de couleur jaune renferme une substance extrêmement irritante pour les intestins et la peau appelée l’aloïne. En général, cependant, le gel d’aloe vera est sûr et efficace pour les adultes et les enfants.

3. L’avoine colloïdale

La poudre d’avoine colloïdale, également connue sous le nom d’Avena sativa, est fabriquée à partir d’avoine moulue et bouillie pour extraire ses propriétés cicatrisantes pour la peau.  L’avoine sous forme colloïdale est un traitement topique vieux de plusieurs siècles pour une variété d’affections cutanées, y compris les éruptions cutanées, l’érythème, les brûlures, les démangeaisons et l’eczéma. Cependant, peu d’études ont étudié le mécanisme d’action exact de l’activité anti-inflammatoire de l’avoine colloïdale.

Cette étude publiée en 2015 s’est penchée sur le sujet rapporte que la lotion à l’avoine colloïdale a des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Les résultats ont démontré que les extraits d’avoine colloïdale ont diminué les cytokines pro-inflammatoires in vitro. entraînant une amélioration de :

  • La sécheresse de la peau ;
  • La rugosité ;
  • La desquamation ;
  • L’intensité des démangeaisons.

 Comment l’utiliser ?

Versez une tasse de poudre fine d’avoine à un bain tiède puis trempez-vous-y pendant 15 minutes.  Choisissez un produit à base d’avoine colloïdale qui contient de l’avoine comme seul ingrédient et évitez ceux qui contiennent des parfums ou des additifs pour éviter d’irriter davantage la peau.

Une autre option consiste à vous tremper dans un bain à base de sel de mer. Selon une étude publiée dans l’International Journal of Dermatology, se baigner dans une solution saline est non seulement bien toléré par la peau, mais cela peut également améliorer la fonction de barrière cutanée et entraîner une diminution de la rugosité de la peau et de l’inflammation due à l’eczéma.

Recommandations

La poudre d’avoine colloïdale est généralement sans danger pour tous les âges, mais les personnes allergiques à l’avoine devraient l’éviter. Celles qui sont allergiques au gluten doivent également rester prudentes, car l’avoine est souvent transformée avec du blé.

4. L’huile de coco

L’huile de coco contient des acides gras sains qui peuvent hydrater la peau, ce qui peut aider les personnes ayant la peau sèche et celles atteintes d’eczéma. De plus, l’huile de coco vierge peut protéger la peau en aidant à combattre l’inflammation et en améliorant la santé de la barrière cutanée.

Un essai clinique randomisé publié dans l’International Journal of Dermatology a examiné les effets de l’application d’huile de coco vierge sur la peau des enfants. Les résultats montrent que l’utilisation de l’huile pendant 8 semaines a amélioré les symptômes de l’eczéma mieux que l’huile minérale. L’effet bénéfique de l’huile de coco sur la fonction barrière, ses propriétés hydratantes et antibactériennes, sa disponibilité et son innocuité en font en effet un bon candidat pour le traitement proactif de la MA.

Comment l’utiliser ?

Appliquez de l’huile de coco vierge pressée à froid directement sur la peau après le bain et jusqu’à plusieurs fois par jour. Utilisez-la avant de vous coucher pour garder la peau hydratée pendant la nuit.

Recommandation

Les personnes allergiques aux noix de coco ne devraient pas utiliser d’huile de noix de coco.

5. Le vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre de pomme est un remède maison populaire pour de nombreuses affections, y compris les troubles cutanés. La National Eczema Association, par exemple, rapporte que le vinaigre de cidre de pomme peut aider à soulager l’eczéma et traiter ses différents symptômes (plaques rouges irritées, squames, croûtes de peaux sèches, démangeaisons, vésicules). Cependant, ils recommandent de faire preuve de prudence, car les acides du vinaigre peuvent endommager les tissus mous.

Aucune recherche n’a confirmé que le vinaigre de cidre de pomme réduit les symptômes de l’eczéma, mais il existe plusieurs raisons pour lesquelles il pourrait aider.

  • Équilibrer les niveaux d’acidité de la peau : le vinaigre est avant tout très acide. La peau est également naturellement acide, mais les personnes atteintes d’eczéma peuvent avoir une peau moins acide que les autres ce qui peut affaiblir les défenses de la peau. Appliquer du vinaigre de cidre de pomme dilué peut ainsi aider à équilibrer les niveaux d’acidité de la peau. Attention toutefois, le vinaigre peut provoquer des brûlures s’il n’est pas dilué.
  • Combattre les bactéries : Des études ont montré que le vinaigre de cidre de pomme peut combattre les bactéries, notamment l’Escherichia coli et le Staphylococcus aureus. Un rapport scientifique publié en 2018 par exemple a rapporté que l’utilisation de vinaigre de cidre de pomme sur la peau peut aider à empêcher la peau craquelée de s’infecter du fait de sa potentielle propriété antimicrobienne.

Comment l’utiliser ?

Diluez toujours le vinaigre de cidre de pomme avant de l’appliquer sur la peau, car le vinaigre non dilué peut provoquer des brûlures chimiques ou d’autres blessures. Vous pouvez utiliser le vinaigre de différentes manières, dont les bandages et les bains.

Pour un bain de vinaigre de cidre de pomme :

  • Ajoutez 2 tasses de vinaigre de cidre de pomme dans un bain chaud.
  • Trempez-vous-y pendant 15 à 20 minutes.
  • Rincez-vous soigneusement le corps.
  • Hydratez-vous quelques minutes après avoir quitté le bain.

Pour le bandage humide :

  • Mélangez 1 tasse d’eau tiède et 1 cuillère à soupe de vinaigre.
  • Appliquez la solution avec du coton ou de la gaze sur la zone à traiter.
  • Couvrez le pansement dans un tissu en coton propre.
  • Laissez-le sur la zone pendant 3 heures.

6. L’eau de Javel dans le bain

Bien que cela puisse sembler dangereux, plus études ont indiqué que l’eau de Javel dans le bain peut améliorer les symptômes de l’eczéma en raison de ses effets antibactériens et anti-inflammatoires. L’eau de Javel pourrait en effet tuer les bactéries à la surface de la peau, y compris le Staphylococcus aureus qui provoque des infections à staphylocoques. Cela peut restaurer le microbiome de la surface de la peau.

Les conclusions d’une revue de 2015 indiquent par exemple que les bains d’eau de Javel pourraient réduire le besoin de corticostéroïdes topiques ou de traitements antibiotiques. Ils amélioreraient les symptômes de la dermatite atopique et restaureraient le microbiome de surface en éradiquant les bactéries, notamment le Staphylococcus aureus. De nombreuses études ont noté que cet effet antimicrobien a réduit le besoin de corticostéroïdes topiques ou d’antibiotiques topiques. 

De plus, l’eau de Javel semble avoir de puissants effets anti-inflammatoires et antipruritogènes. Enfin, les bains d’eau de javel semblent être sans danger pour la peau humaine, sans perturber la fonction de barrière épidermique. Bien que les effets de l’eau de Javel soient prometteurs, des études sur l’utilisation à long terme de l’eau de Javel seule sont nécessaires. 

Comment l’utiliser ?

Pour faire un bain d’eau de Javel pour l’eczéma, utilisez de l’eau de Javel ordinaire (6%) :

  • Ajoutez une demi-tasse d’eau de Javel dans une baignoire pleine d’eau ;
  • Trempez-vous-y pendant 5 à 10 minutes.
  • Rincez soigneusement le corps à l’eau tiède.
  • Tapotez doucement la peau pour la sécher.

Recommandation :

Utilisez de l’eau tiède pour empêcher la peau de se dessécher et hydratez-la immédiatement après l’avoir séchée. Si vous ressentez un inconfort, une irritation ou voyez apparaitre des rougeurs, cessez immédiatement d’utiliser l’eau de Javel dans le bain. Tous ceux qui souffrent d’asthme ou de problèmes respiratoires doivent également s’abstenir de prendre des bains d’eau de javel en raison des fortes vapeurs.

7. Les probiotiques

Les probiotiques ou «bonnes» bactéries sont des organismes microbiens vivants naturellement présents dans le tube digestif. On pense que :

  • Ils contrôlent la croissance de bactéries potentiellement nocives ;
  • Ils influencent la fonction immunitaire ;
  • Ils renforcent la barrière protectrice du tube digestif.

Des études suggèrent que les bébés à haut risque de troubles allergiques, tels que l’eczéma, ont différents types et nombres de bactéries dans leur tube digestif que les autres bébés. On pense que les suppléments probiotiques pris par les enfants et les femmes enceintes peuvent réduire la survenue de l’eczéma chez les enfants.

L’utilisation de probiotiques par les nourrissons et les enfants a par exemple été explorée pour prévenir et traiter l’eczéma. Une étude publiée dans Pediatrics en 2017 a examiné la supplémentation quotidienne en Lactobacillus rhamnosus GG pendant les six premiers mois de la vie chez les nourrissons à haut risque d’asthme et d’eczéma et a révélé que la supplémentation ne semble pas prévenir l’eczéma ou l’asthme à l’âge de deux ans.

Dans une revue publiée dans PLoS Medicine en 2018, les chercheurs ont également analysé des études précédemment publiées sur l’alimentation pendant la grossesse et la petite enfance et le risque de maladie allergique ou auto-immune. Ils ont trouvé des preuves issues de 19 études suggérant que la supplémentation maternelle en probiotiques en fin de grossesse et en lactation peut réduire le risque d’eczéma. Des recherches supplémentaires sont encore toutefois nécessaires.

Recommandations

Consultez un médecin qualifié avant d’utiliser des probiotiques pour déterminer s’ils sont appropriés pour votre enfant et vous. Les enfants présentant des déficiences immunitaires ne devraient pas prendre de probiotiques à moins d’être sous la surveillance d’un professionnel de la santé.

8. L’huile d’onagre et l’huile de bourrache

Les acides gamma-linolénique (AGL) tels que l’huile d’onagre et l’huile de bourrache sont un type d’acide gras essentiel. On pense que l’AGL corrige les carences en lipides cutanés qui peuvent déclencher une inflammation d’où son utilisation sur l’eczéma.

Les avis restent toutefois mitigés, car dans une revue publiée sur Cochrane Database Syst Rev. concernant des études publiées antérieurement sur l’efficacité des suppléments oraux d’huile d’onagre ou d’huile de bourrache, les chercheurs ont examiné 27 études précédemment publiées.

Les résultats ont démontré que l’huile d’onagre ou l’huile de bourrache n’améliorait pas significativement les symptômes de l’eczéma par rapport au traitement placebo. Les chercheurs ont également noté des risques potentiels associés aux suppléments d’onagre tels que l’inflammation, la thrombose, l’immunosuppression et un risque accru de saignement.

9. L’huile essentielle d’arbre à thé

Cette huile essentielle, qui est parfois aussi appelée huile de Melaleuca alternifolia de son nom latin, est dérivée des feuilles de l’arbre à thé australien. L’huile d’arbre à thé est souvent utilisée pour traiter les problèmes de peau comme l’acné, les infections bactériennes ou fongiques et les piqûres d’insectes. 

Certaines recherches suggèrent également que cela pourrait être bénéfique pour une gamme de symptômes d’eczéma gênants – ce qui pourrait contribuer à une peau plus calme et plus confortable. Cette étude publiée dans l’International Journal of Dermatology a révélé que l’huile d’arbre à thé était plus efficace que les traitements conventionnels contre l’eczéma comme les crèmes à l’oxyde de zinc et au butyrate de clobétasone. Elle accélère notamment le processus de cicatrisation des plaies et présente une activité anticancéreuse cutanée. Cette revue ouvre en même temps de nouveaux horizons aux dermatologues dans l’utilisation de cet agent à base de plantes.

Dans l’ensemble, l’huile d’arbre à thé a plusieurs propriétés qui pourraient profiter aux personnes atteintes d’eczéma:

  • Anti-inflammatoire: pour soulager les rougeurs, les gonflements et les irritations ;
  • Antimicrobien et antifongique: pour aider à conjurer les infections et soulager les démangeaisons ;
  • Antiseptique: pour apaiser ;
  • Antioxydant: pour aider à protéger la peau des dommages causés par les radicaux libres.

Comment l’utiliser ?

Diluez toujours les huiles essentielles avant de les utiliser sur la peau. Pour cela, mélangez l’huile d’arbre à thé avec une huile de support, comme l’huile d’amande ou d’olive, puis appliquez la solution sur la zone à traiter. 

Recommandation

Comme les autres huiles essentielles, l’huile d’arbre à thé est très concentrée. Cela signifie que, bien que ses propriétés bénéfiques soient très puissantes, elle a également le potentiel d’irriter la peau. N’oubliez donc pas de toujours la diluer.

Autres conseils

  • Évitez les fortes  sources de chaleur : s’asseoir à côté d’une cheminée ou près d’un four peut faire du bien, mais cela peut aggraver les symptômes de l’eczéma. L’air chaud et sec peut déshydrater la peau et aggraver les démangeaisons causées par l’eczéma. Utilisez un humidificateur pendant les mois secs de l’hiver et évitez de vous approcher trop près des radiateurs et des cheminées.
  • Enveloppez-vous par temps froid : les vents froids et rigoureux de l’hiver peuvent dessécher la peau et provoquer des poussées d’eczéma. Gardez la peau couverte lorsque les températures sont basses. Pensez également à couvrir le visage avec un foulard si l’eczéma se produit sur le visage.
  • Essayez d’utiliser un nettoyant doux, sans mousse et sans parfum. Évitez les produits contenant des particules rugueuses pour frotter ou exfolier, car ils peuvent davantage irriter la peau. De nombreux savons, détergents et nettoyants sont également alcalins. Ils peuvent perturber l’acidité de la peau, ce qui peut la rendre vulnérable. Cela peut expliquer pourquoi le lavage avec certains savons peut provoquer des poussées d’eczéma.
  • Faites de votre mieux pour réduire votre exposition aux allergènes, tous les facteurs extérieurs présents dans votre environnement qui peuvent déclencher des poussées d’eczéma. Il peut s’agit d’allergènes extérieurs (comme les herbes), les acariens à l’intérieur, les produits chimiques agressifs comme les colorants et les parfums dans les détergents et les produits chimiques dans l’eau dans laquelle vous vous baignez,

Le mot de la fin…

Il n’y a pas de remède contre l’eczéma, mais il est souvent possible de gérer leurs symptômes avec des remèdes maison, y compris des gels et des huiles naturels, des bains médicamenteux et des changements d’habitudes aussi bien alimentaires que quotidiennes. Si l’eczéma est sévère ou ne répond pas aux traitements à domicile, il peut être judicieux de consulter un médecin. Faites-le immédiatement si un enfant ou un bébé développe une nouvelle éruption cutanée.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.